référencement naturel, guide du bon sens

Bien rédiger un article

Ou l’art de l’optimisation sans en avoir l’air

Le référencement naturel, c’est la pierre angulaire de votre présence sur la toile. Référencer ses articles est donc primordial. Vous allez donc devoir apprendre à optimiser vos textes, juste ce qu’il faut. 

Que voulez-vous dire ?

Cela peut sembler insensé dit ainsi, pourtant, cette question de base est essentielle. Écrivez-vous en une phrase ce que vous souhaitez faire passer comme message. Cette idée devra transpirer tout au long de votre article. N’en deviez pas d’une phrase, d’un mot.

Définir un univers sémantique

Ça claque comme titre ça, non ? Mais ça veut dire quoi ?

Wikipedia dit ceci :

« La sémantique est une branche de la linguistique qui étudie les signifiés, soit ce dont parle un énoncé. On la distingue généralement de la syntaxe qui concerne le signifiant, soit ce qu’est l’énoncé. »

Ce dont on parle dans un énoncé. Ce dont on parle. Voilà. Pour définir l’univers sémantique de votre article et l’aider à bien se référencer sur Google (ou autres), il va donc falloir savoir de quoi ça parle.

Partons du principe que je veuille rédiger un contenu sur la réalisation de la tarte aux fraises. Mon message est donc « Comment faire une tarte aux fraises ». L’univers sémantique serait alors :

  • Fraises
  • Fruits
  • Pâte feuilletée ou brisée
  • Cuisson
  • Tarte
  • Etc…

L’expression clé, la clé du référencement

Dans tous ces mots, quels sont les plus importants, les plus recherchés sur la toile ? Si vous n’avez pas d’outils SEO sous la main, vous pouvez éventuellement regarder les résultats sur des recherches types « tartes aux fraises » et consorts. Le nombre de résultats vous donnera un petit indice. Bien entendu, cela ne sera pas aussi précis que l’utilisation d’un logiciel de SEO comme SEMrush qui aurait pu vous donner des tendances plus fiables.

L’objectif de cette phase est donc de définir une expression clé forte, ainsi que deux ou trois expressions secondaires.  L’expression clé forte sera sans nul doute le titre de l’article, elle devra aussi se retrouver dans le haut de l’article, sous forme de texte en gras en italique. Ceci aidera le moteur à mieux percevoir le sujet de l’article.

Les intertitres

On les appelle aussi les sous-titres. Ils servent à aérer le texte, à dégager des idées fortes dans le contenu. Ils ont aussi une importance capitale pour référencer votre contenu. En y plaçant vos expressions secondaires, vous balisez convenablement le texte et vous vous donnez une chance d’avoir un article qui sera bien perçu (compris) par le moteur de recherche.

N’oubliez pas que le moteur ne sait pas lire, dans le sens où il ne comprend pas ce qu’il lit. Il lui faut donc faire appel à de complexes calculs mathématiques pour savoir de quoi vous parlez. Les intertitres servent à cela.

Le gras, l’italique peuvent aussi être utilisés de même. Faites en sorte que chaque expression mise en avant d’une façon ou d’une autre vienne à renforce l’expression clé principale.

Le maillage interne

Dans la mesure du possible, il n’est pas idiot de créer des liens internes entre vos articles. Vous pouvez placer des liens sur des expressions secondaires vers des articles en rapport, vous pouvez aussi utiliser, dans wordpress, un plugin d’articles relatifs, c’est toujours utile.

Référencement naturel dit off-site

Une fois votre article bien écrit, publié, le boulot n’est pas fini. Vous en avez certes terminé avec le contenu en lui-même et le maillage interne. Maintenant, il faudrait créer quelques liens externes vers votre billet.

Pour cela, vous pouvez chercher quelques articles qui traitent du même sujet que vous, ou qui soient en rapport avec le vôtre. Et après ? Hé bien allez les commenter ces billets ! Et surtout, dans le champ « site web », placez donc l’adresse de votre article, et non celle de votre page d’accueil. Une bonne dizaine de liens vers un article, c’est mieux que des liens vers votre page d’accueil.

Si vous avez publié un bon gros dossier, vous pouvez aussi utiliser les sites de communiqués de presse pour faire monter votre billet.

Enfin, un coup de partage sur les réseaux sociaux, directement vers votre billet, c’est bon à prendre. Vous devez bien avoir quelques amis qui seront prêts à relayer votre billet sur la tarte aux fraises. N’hésitez pas à leur demander.

Avec tout ça, vous aurez, au fil du temps, plus de chance que vos billets apparaissent rapidement dans l’index de Google. Mais il va vous falloir faire preuve de patience.