L'autoentrepreneur et le marketing, la communication

Le marketing pour les nuls

Autoentrepreneur et techniques marketing

En 2016, le blog est encore bien vivant. Et pour l’auto entrepreneur, c’est même l’outil indispensable pour continuer à exister sur internet.

Malgré sa mort annoncée et programmée à maintes reprises, le blog est donc encore là, vent debout, et surtout plus utile que jamais dans la panoplie de communication de l’auto entrepreneur.

Même avec un budget serré, il vous sera possible de vous former et de communiquer auprès de votre public, de trouver des prospects, de les convertir en clients.

La question du « pourquoi avoir un blog » ne devrait plus se poser. En revanche, la question du « comment alimenter mon blog » doit encore et toujours être remise sur la table.

Je ne vais pas vous noyer sous les terminologies types « brand content », « inbound marketing », « content marketing » et j’en passe. Tout ceci vous semble quelque chose d’assez lointain touchant assez peu à votre quotidien d’auto entrepreneur.

Comment mieux communiquer pour l’autoentrepreneur ?

Vous avez tout à la fois tort et raison. Dans le fond, ces dénominations, on s’en fou un peu. Cela reste un vocable pour faire un peu genre dans les apéros qui se veulent branchés, ou dans les discussions entre « experts » sur les réseaux sociaux.

Dans les faits, c’est une autre histoire. Parce qu’en étant présent sur le web, vous touchez chaque jour à ces différentes disciplines sans vraiment le savoir.

L’objectif commun à toutes ces terminologies ? Faire venir le visiteur à vous afin d’en faire un prospect, puis un client, et si possible, un client fidèle. Ni plus, ni moins.

Connaitre le jargon technique est important, pour ensuite mieux l’oublier et se concentrer sur l’essentiel, à savoir :

  • La création d’une image de marque
  • La création de contenus racontant les valeurs de la marque
  • La conversion des visiteurs en prospects
  • Convertir les prospects en clients

Vous avez sans nul doute tiqué sur le premier point : la création d’une image de marque. En tant qu’auto entrepreneur, cette notion vous parait également lointaine. Et pourtant, vous devriez tout de suite vous l’approprier, car vous représentez bien une marque.

Même si vous êtes seul, même si vous bossez depuis chez vous, vous renvoyez à vos visiteurs une « image de marque », vous êtes lié à vos écrits, aux émotions que vous véhiculez sur la toile, dans les rencontres physiques (salons, apéros, ….).

Vous avez une image de marque

Que vous le vouliez, ou non, vous êtes le représentant (certes unique) de votre propre marque. Votre entreprise c’est vous, vous êtes votre entreprise. Une fois cela digéré, intégré, vous verrez qu’il vous sera plus facile de communiquer autour de votre activité.

Vous allez me dire « ok, c’est bien beau tout cela, mais moi, je ne suis pas une TPE ou une PME ou encore une start-up, et tout ça, ça me laisse songeur, je ne vois pas bien à quoi cela va me servir, et puis, j’ai envie de quelque chose de vrai ! »

Cette réponse souvent entendue est intéressante à plus d’un titre et je vois plusieurs points à creuser :

  1. Je ne suis pas une TPE ou une PME ou encore une start-up
  2. Je ne vois pas bien à quoi cela va me servir
  3. J’ai envie de quelque chose de vrai ! 

Effectivement, vous n’êtes une structure type TPE ou PME, vous n’avez pas de salariés, et vous bossez seul.

Pour autant, cela vous empêche-t-il d’utiliser les outils de communication adaptés à votre échelle ? Ici, vous limitez la portée de votre message par le biais de croyances dites « limitantes ».

Rien ne vous interdit ou rien ne vous empêche de faire de la publicité via Facebook ou Twitter par exemple.

Communiquer est important

A quoi la communication va vous servir ? Vous n’êtes sans doute pas plus idiot qu’un autre. Une fois que nous avons fait tomber quelques croyances limitantes, les choses sont bien plus claires. En un mot : grandir.

La communication va vous servir à atteindre les 4 points cités plus avant dans ce même billet : l’image de marque, ses valeurs, les objectifs de conversions. Au passage, n’oublions pas que de prospérer est le but d’une entreprise…

Ceci posé, reste la notion de « vrai ». Il est ancré dans votre fonctionnement une forme de méfiance envers le marketing et tout ce qui touche à la promotion et la vente, ce qui est normal quand on voit la façon dont nous sommes tous agressés en permanence par la publicité et ses promesses souvent mensongères, par la politique et ses belles histoires, et j’en passe.

Pourtant, ici encore, rien ne vous empêche de vous approprier la chose et de l’utiliser selon vos propres désirs. Vous avez des histoires à raconter (des histoires, des vraies, pas des salades, entendons-nous bien), des valeurs à véhiculer, des expériences à partager, des envies à transmettre. Vous avez tout un tas de choses à écrire, à donner. Faites-le !

Je comprends bien que tout le charabia de la communication soit un frein pour vous, qu’il vous révulse, vous fasse peur, vous paralyse. Cela reste du jargon, des mots, rien que des mots. Dans les faits, on s’en fou un peu de savoir si vous faites du « content marketing » ou de « l’inbound marketing ».

Pense pas bête !

Vous êtes auto entrepreneur, à ce titre, comme toute autre entreprise, vous avez besoin de véhiculer vos valeurs, vous avez besoin de communiquer.

Votre blog est votre outil de communication, appropriez-vous-le, faites passer vos envies, vos émotions, soyez vrai, car rien ne vous empêche de le faire. Vous avez une occasion en or de vivre et faire vivre quelque chose de vrai à vos lecteurs. Alors, pourquoi vous en priver ?

Pour finir, l’air de rien, nous venons, tout au long de ce billet, de parler de « brand content », de « content marketing », de « storytelling ».

Finalement, tout ceci n’est pas si compliqué que cela veut bien en avoir l’air. Mais que voulez-vous, les « experts » aiment à complexifier les choses pour se faire plus importants qu’ils ne le sont. Ne cherchez pas à faire. Faites.