Autorepondeur : comment ça marche ?

C’est quoi un autorépondeur, à quoi ça sert ?

Domptez la puissance de l’email marketing

C’est quoi un autorépondeur ? À vue de nez, on pourrait penser que c’est un truc qui répond tout seul à des questions, ou quelque chose dans ce goût-là. Mais en fait, non. L’autorépondeur est un système de gestion d’envoi de mails.

Comment ça fonctionne ? Un visiteur remplit un formulaire sur votre site pour recevoir vos informations.

Le système lui envoi alors un mail pour vérifier d’une part l’adresse, mais aussi pour demander une confirmation d’abonnement, ce qui se fait via un clic sur un lien présent dans le mail. C’est le célèbre double opt-in. Avec ça, vous êtes certains que c’est bien la bonne personne qui a demandé à recevoir vos informations qui les recevra.

Ensuite, votre nouvel abonné recevra une séquence d’emails que vous aurez programmés au préalable. C’est ça l’autorépondeur. L’envoi de mails préprogrammés.

Ici, vous entrez pleinement dans le monde de l’email marketing. Technique usée jusqu’à la corde par certains blogueurs pros sans scrupules pour vous vendre leur méthode miracle.

Toutefois, bien utilisée, cette technique est vraiment très utile et peut être un sérieux atout pour vos ventes.

Préparer son autorépondeur

Vous allez récupérer des adresses mails, oui, mais pour en faire quoi ? Si c’est pour envoyer un mail tous les 2 mois, oubliez de suite ! Car vos abonnés, eux, vous auront oublié d’ici là. Définissez donc un objectif précis avant de vous lancer…

Une fois votre objectif bien défini, souscrivez à un autorépondeur : Aweber, Mailchimp ou SG Autorepondeur (je ne recommande pas du tour ce dernier, archaïque, et usine à gaz).

Mettre en place la séquence mails

Préparez vos textes sur un traitement de texte. D’abord, le texte de la page qui servira à capturer les adresses mails. Expliquez pourquoi s’abonner chez vous c’est trop bien. Si vous prévoyez une séquence courte, expliquez clairement ce que les abonnés vont recevoir, sur combien de temps, et toujours, pourquoi c’est bon pour eux.

Le texte de la page est prêt, bien. Il faut maintenant rédiger les mails. Hé oui, ça ne va pas se faire tout seul. Selon ce que vous avez promis, et ce que vous avez prévu, vous aurez plus ou moins de boulot.

Si techniquement, la mise en place n’est pas particulièrement compliquée (tout dépend de votre niveau à vrai dire), le plus compliqué réside dans le contenu des écrits.

Il faut trouver le bon équilibre entre le rêve et le concret. Et nous avons vu récemment que promettre du rêve, finalement, ce n’est pas la meilleure idée qu’il soit pour votre image de marque.

Le côté sombre de l’email marketing

Pour certains, l’autorépondeur sert à vous inonder de mails, à vous laver le cerveau. Un mail par jour, durant des semaines, pour vous expliquer comment Jean Claude, vivement dans le trou du cul du monde a réalisé 6.325,12 € avec son lancement en une semaine.

Note : après cela, nous n‘entendrons plus jamais parler de ce brave Jean Claude.

L’objectif ? Rendre le produit miracle incontournable, désirable à souhait. Et il faut bien ça, pour vendre un produit niveau débutant à 2.000€, faut envoyer de la séduction…

Si vous recevez ce genre d’email, vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas.

Ça, c’est le côté sombre de l’email marketing, celui que je déteste. Fort heureusement, il existe une face plus claire, plus professionnelle.

Le côté pro de l’email marketing

Le principe de base de l’email est de pouvoir créer un lien de confiance entre vous et votre prospect. Vous devez donc lui apporter l’information dont il a besoin, et même celle dont il ignore l’existence, et dont il va avoir besoin.

Il existe donc plusieurs solutions pour cela. La première est de rédiger des contenus exclusivement destinés à votre mailing liste. C’est certes couteux en temps, mais vous avez un contenu exclusif. Ce qui n’est pas rien.

La seconde réside dans la rédaction d’un texte court, et qui va renvoyer vers un billet publié sur votre site. Inutile ? Absolument pas !

Certains de vos billets ne seront que très rarement lus avec le temps. Leurs positions dans les moteurs feront que leur visibilité sera moindre. Une exposition nouvelle ne leur fera pas de mal.

De plus, si ces billets sont de bonne facture, il est fort à parier que les internautes les partageront. Ce qui leur donnera un nouvel élan sur les réseaux sociaux.

Enfin, si vous bossez bien, votre liste ira forcément en augmentant. Alors, pourquoi vous priver d’une nouvelle manne de trafic gratuit pour vos billets ? Vous avez tant de visiteurs que cela pour vous priver de centaines de lecteurs ?

Quels objectifs pour votre mailing liste ?

C’est une question sur laquelle j’ai longtemps buté. Il fut un temps où je n’avais rien à vendre. De fait je ne voyais pas l’utilité d’avoir un tel outil.

J’ai donc alterné les phases de créations, de suppression, etc… Au final, j’ai perdu beaucoup de temps et d’argent, sans compter les prospects évanouis dans la nature.

L’erreur du débutant

J’ai également brouillé mon image : à force de créer des listes, puis de les supprimer, il arrive un moment où l’internaute ne sait plus ce que vous faites, ou ne faites pas. Et il s’en va.

Une mailing liste participe à votre visibilité. Elle est un moyen unique de pénétrer chez votre lecteur (ou prospect).

Avant de créer votre liste, il faut que soyez en mesure de pouvoir la nourrir : contenus exclusifs, informations diverses, etc… Vous ne pourrez pas rester un mois sans envoyer un mail à votre liste, vos abonnées vous auront oubliés.

Des services comme Mailchimp et Aweber vous permettent d’envoyer un mail à votre liste dès la parution d’un nouveau billet sur votre site, ce peut être utile, mais pas suffisant.

Vous pouvez aussi envoyer un condensé d’informations issues de votre veille, voilà un moyen intelligent de montrer que vous êtes attentif à votre marché, ce qui est rassurant pour vos prospects.

Les idées pour bien utiliser votre maling liste ne manquent pas ! Il faut cependant se creuser la tête, et surtout, une fois qu’elle est en place, ne pas changer d’orientation tous les 4 matins, comme j’ai pu le faire par le passé. En voulant faire mieux, vous ferez moins bien, vous perdrez du temps et de l’argent, et plus important, de la crédibilité.

Ressources

  • Mailchimp
  • Aweber
  • MyMail