com-100-euros

Communiquez avec moins de 100 euros par mois

Et soyez enfin visible pour vos prospects !

Ah la communication… Communiquer, le verbe qui effraie souvent l’entrepreneur, ou la petite entreprise. Communiquer, c’est cher, on ne sait pas comment faire ni quoi faire. Alors, on ne fait rien.

 

Dans le meilleur des cas, le pire devrais-je dire, ça ouvre un compte Twitter, ou une page Facebook, et ça envoi un truc ici où là, un peu à la va comme j’te pousse, et advienne que pourras ! L’idéal pour bien se mettre une balle dans le pied, voire deux. Dès fois que la première ait loupé la cible. Cerise sur le gâteau, le blog… Ah le blog, bloguer, c’est facile, ça rapporte du fric rapidos, etc… Ouais, bien sûr.

D’ailleurs, tous les blogueurs sont pleins aux as. Alors, communiquer ? Et si je vous disais qu’il est possible de bien communiquer avec moins de 100 euros par mois ? Vous allez me dire, ouais, mais bon 100 euros. Hey, faudrait savoir ce que vous voulez !

Pense pas bête

Si vous souhaitez gagner de l’argent sans dépenser un cent, ce n’est pas gagné.

Je vous rappelle quand même que même au Loto, il faut une mise de départ, à la roulette aussi. Si vous n’avez même pas 100 euros de budget pour communiquer autour de votre entreprise, vous avez déjà un gros problème.

Et peut-être qu’en cherchant un peu dans toutes vos dépenses, vous pourriez les trouver ces fameux 100 euros ? En économisant un peu sur le forfait mobile, ou l’abonnement aux 200 chaines de télé que vous ne regardez jamais, ou encore sur le caddie chez carrefour, en grappillant un peu de-ci, de-là, vous allez les trouver ces 100 euros. Hé oui, il faut savoir faire quelques sacrifices pour lancer sa boite.

Maintenant que vous avez vos 100 euros, qu’allez-vous en faire ?

Avant de vous ruer sur tel ou tel super service, reparlons un peu communication, vous voulez bien ? Oh, puis même si vous ne voulez pas hein, c’est mon billet ! ( :

Donc, c’est quoi communiquer ?

Que nous dit Wikipedia ?

« La communication est l’action de communiquer, d’établir une relation avec autrui, de transmettre quelque chose à quelqu’un ».

Nous avons donc besoin d’un émetteur (vous) et d’un récepteur (l’internaute), et d’un quelque chose à transmettre, à savoir ?… Un message.

 

Maintenant que nous avons la base, il faut comprendre une chose : pour que le message soit bien perçu, bien compris par le récepteur, il faut que ce message soit aussi clair que possible.

Une des problématiques que nous rencontrons tous lors de nos premiers pas en communication professionnelle, c’est de vouloir trop en dire, au risque de brouiller le message, et donc, l’image de l’entreprise.

Vous savez communiquer !

Pourtant, communiquer, nous savons tous le faire. Nous le faisons tous les jours dans la sphère privée ou professionnelle. La façon dont nous disons « bonjour » à un voisin ou un collègue envoie une forme de message sur « Bonjour, je suis ouvert à la conversation », « bonjour, mais ne viens pas me parler ! ».

Ces comportements sont ancrés en nous. Nous n’y faisons plus guère attention. Sauf en certains cas, lors d’une volonté d’ouverture (la drague !!) ou de fermeture (engueulade au bureau avec un collègue, à la maison avec le conjoint).

Nos attitudes nous aident donc à communiquer de façon naturelle, au quotidien, dans tous nos rapports avec l’extérieur. Ce que vous devez donc retenir, c’est que vous savez communiquer, vous le faites chaque jour depuis votre naissance. Oui, oui, chouiner, pour un bébé, c’est communiquer.

J’espère que ce premier point vous aura quelque peu rassuré. Dans le cas contraire, je vous recommande le suicide. L’immolation par le feu est très en vogue ces dernières années. Elle fait passer un message fort, un message de souffrance absolue. À vous de voir ^^

Quel est votre message ?

Pour celles et ceux qui sont encore en vie, revenons-en à notre problématique de communication. Prenons votre blog par exemple.

Combien existe-t-il de blogs dont on ne comprend pas vraiment le but ? Ça parle de tout ce qui touche au WEB 2.0, et ça parle tellement, qu’on ne sait plus de quoi… ça parle.

Pour communiquer efficacement, il faut s’appuyer sur quoi ?

La connaissance de votre marché, de vos prospects, des bénéfices de vos produits, vos services, votre expérience dans votre domaine. Vous allez devoir un travail là-dessus.

Le plus simple serait encore de vous mettre en scène avec un ami, et de lui « vendre » votre salade le plus naturellement possible, comme vous le feriez dans une conversation du type « Hey, salut, ça fait un bail que j’t’aie pas vu ! Alors, tu fais quoi maintenant ? »

Et là à vous de jouer « j’ai monté ma boite, je fais ceci, cela, etc… ». Dans ce genre d’échange libre et sans pression, vous allez souvent utiliser une façon de parler, un ton, et des mots pour valoriser ce que vous faites, ce que vous vendez. Vous irez, dans la première phrase, droit au but.

Vous êtes là, en confiance, tranquille, posé. Et hop, ça coule tout seul. Et si vous tentiez de vous remémorer ces bouts de discussions ? Comment vous « vendez-vous » à ce moment-là ? Quels sont les mots que vous utilisez ? Souvenez-vous-en et NOTEZ-LES !!

Ensuite, venons-en à votre message. Je me souviens d’une phrase que ma mère me balançait souvent « Si t’a rien à dire, ferme là », ou encore « Si tu parles pour ne rien dire, ferme là ». Ça parait raide, mais ça vous forme un bonhomme !

L’expression « parler pour ne rien dire », vous connaissez sans doute. Bien. Alors ? Qu’avez-vous à dire ? On reboucle sur le paragraphe précédent. Facile non ? Je vois déjà arriver certains pro, oui, oui, oui… j’entends bien ce que vous allez me dire.

Mais bon, il faut bien commencer par quelque chose, et le but ici est bien de démontrer que chacun d’entre nous sait comment faire. C’est une question d’approche, de pédagogie, de confiance aussi.

Ce qui vous caractérise vraiment

Tiens, si je me prends pour exemple deux minutes. Je parle avec un collègue expatrié au Canada. Il tente de m’inculquer de méthodes de ventes.

Je vois parfaitement où il veut en venir. Problème, la page de vente agressive, le marketing agressif, je ne me reconnais pas dans tout ça. De fait, je patauge joyeusement dans mon marketing !

Et si finalement je revenais à l’essence même de ce que je suis, de ce qui fait que vous êtes ici à me lire ? Mon franc parlé, mon ton direct, naturel, l’utilisation de mots simples et d’images qui frappent, une certaine tournure de phrase, des questions qui vont directement attaquer votre neurone.

Je me souviens souvent d’une phrase de Renaud « Vouloir trop plaire, c’est le plaisir des moches ». Bah voilà ! Dans me communication, je veux et ne peux être aimé de tout le monde. Alors, autant prendre le parti d’être vraiment ce que je suis. Et puis, quand on se veut authentique, autant l’être de bout en bout, non ?

Seul, ou petite équipe, un avantage certain !

Quand on bosse seul, ou au sein d’une très petite structure, je trouve que c’est un véritable avantage. Je vous parlais d’authenticité à l’instant. C’est aussi ce que veulent retrouver toute une (grande ?) partie des clients.

Avoir un interlocuteur, remettre de l’humain de la relation de vente, ne plus se sentir comme état de simple porte-monnaie. Et je les comprends ! Finalement, qui utilise nos produits, nos services ? Ce sont eux ! Qui mieux que nos clients pourraient nous remonter des informations ?

Ce que je veux vous faire comprendre par là, c’est que la communication doit aussi se faire dans le sens client – prestataire. Refermons cette parenthèse et revenons sur notre sujet.

En résumant ce que je viens de vous dire ici, que retenir ?

Que vous savez naturellement communiquer. Qu’il existe en vous un trait de caractère, un quelque chose qui vous fait vous, et que vous pourriez utiliser dans votre communication professionnelle. Qu’avant de vous lancer tête baissée, vous devez établir un message clair, et compréhensible sans détour par votre cible.

Souvenez-vous, vous êtes l’émetteur. La responsabilité de la qualité et de la clarté du message vous incombe. Chaque jour, que cela soit au travers de votre blog, de votre présence sur les réseaux sociaux, dans vos mails, vous communiquez !

La question : le faites-vous bien ? Êtes-vous certains de la qualité du message que vous délivrez, de l’image que vous renvoyez à vos lecteurs ? Vos articles sont autant de messages que vous envoyez à vos prospects. Ces messages, que contiennent-ils ? Sont-ils pertinents ? Le contenu de ces messages vous permet-il d’être positionné correctement dans les pages de résultats des moteurs de recherches ? Oui, un article est un message, une communication, de fait le SEO s’inscrit dans cette démarche de communication globale, autrement appelée : Visibilité. Et la visibilité, c’est bien ce dont il question sur le Kodex.

Au fait, communiquer pour moins de 100 euros

  • Buffer : 10$ /mois (Automatisation)
  • Scoopit, outil de curation : gratuit
  • Mailchimp, pour s’habituer à travailler avec le mailing : gratuit (2000 abonnés).
  • Active Campaign, outil de marketing automation, plus puissant que Mailchimp 9$/mois
  • Sociallymap : Offre gratuite (Automatisation)
  • Facebooks Ads : budget libre (compter 50 euros/mois pour vous faire la main)
  • Ranxplorer – Référencement naturel 19,90 euros/mois

Avec tout ça, vous allez pouvoir assurer votre présence en ligne de façon régulière, et surtout, délivrer un message. Le tout pour moins de 100 euros/mois.