La définition du marketing pour enfin y voir clair

Définition du marketing pour l’infopreneur

Le marketing au quotidien

Mais au fait, le marketing, c’est quoi ? Dans la logique, ce sont toutes les actions que vous allez entreprendre pour faire connaitre votre marque et votre produit dans le but de vendre.

Définition du Marketing

Si je prends la définition donnée sur Wikipedia, le marketing c’est :

L’ensemble des actions ayant pour objectif de prévoir ou de constater, et le cas échéant, de stimuler, susciter ou renouveler les besoins du consommateur, en telle catégorie de produits et de services, et de réaliser l’adaptation continue de l’appareil productif et de l’appareil commercial d’une entreprise aux besoins ainsi déterminés.

Les outils ne manquent pas pour mettre en place une stratégie globale sur internet. L’avènement de la toile nous offre à toutes et à tous des possibilités jusque-là réservées aux entreprises disposant d’un imposant budget.

Pour un investissement que je qualifierai de raisonnable (entre la pub et les outils, compter 200€/mois), il est tout à fait possible d’avoir un marketing efficace.

Schématisé à l’extrême, tout ce qui touche de près ou de loin à votre marque, à vos produits, c’est du marketing.

Le marketing possède un jargon bien riche, histoire de bien paumer le béotien en cours de route, et les pseudos expert se régalent de vous étaler ça tel le Nutella sur une tartine. Petit florilège :

  • Inbound marketing
  • Outbound marketing
  • Content marketing
  • Permission Marketing,
  • Lettre de vente,
  • spaming,
  • marketing direct
  • street marketing,
  • BtoB,
  • BtoC
  • Mix marketing

Ceci étant, ne vous laissez pas déborder par tout ce langage. Dans l’absolue, vous pouvez laisser cela à ceux que cela amuse, ça va les occuper un moment et leur faire plaisir dans les rassemblements entre gens qui, eux, savent.

Revenons en à nos moutons à nous. Selon le domaine dans lequel l’entreprise évolue, les techniques de marketing seront différentes et plus ou moins agressives.

Adapter les actions au produit et au public

En marketing, il faut être cohérent, ne pas faire n’importe quoi pour le fun. Par exemple, une marque de poulet ne viendra pas faire du Street marketing. Elle le pourrait, rien ne l’empêche, à un détail près, on se demande bien ce que des poulets viendrait foutre en pleine rue, et puis, je vous laisse imaginer le bad buzz. Alors que des marques Nike, Adidas, D&G sont plus enclins à utiliser ce type de promotion, certaines de leurs gammes de produits s’y prêtant bien plus qu’un poulet.

Planifier les actions marketing

Toujours pour rester dans la schématisation, une action marketing demande un plan d’action, une stratégie. Là, vous entrez pleinement dans le domaine du mix marketing. Ah oui, j’oubliais, dans ce secteur, on aime inventer des tas de termes à la con, ça fait style. Le mix marketing, ce n’est ni plus ni moins que ce qu’une entreprise doit penser, doit mettre en œuvre, pour ne pas se vautrer lamentablement sur son coup de com’. Oui, le but du marketing, globalement, c’est de faire vendre. Mais cela peut aussi être une opération séduction, une action destinée à accroitre la notoriété de la marque. On parle de coup de com’ souvent dans les médias à ce sujet.

Prendre le temps de sonder votre marché, de comprendre ses demandes, ses besoins.  Façonner un produit qui réponde à cela, préparer les actions pour lancer votre produit sur le marché (réseau, partenaires,…), répondre aux critiques des clients, prendre en compte leurs doléances, et ne pas les envoyer sur les roses.

Sachez également que lorsque vous écrivez un article, que vous répondez aux commentaires, que vous déposez un commentaire sur un blog tiers, un forum ou un groupe facebook, vous faites du marketing. Tous les jours, sans le savoir, vous faites déjà du marketing.

Voici donc ce à côté de quoi vous ne devez surtout pas passer et inclure dans votre stratégie afin de maximiser vos chances. Tout ne sera pas simple, mais sans cela, tout sera encore plus compliqué. Avec le temps, et un peu d’entrainement, vous verrez que le marketing est un vrai plaisir, presque un jeu. Toutefois, comme dans tout jeu, n’oubliez jamais de respecter ceux avec qui vous jouez.

La newsletter

Evacuons immédiatement un point qui m’agace hautement. La lettre de vente (newsletter), sur-employée par les gurus francophones, ce n’est pas LE marketing. Mais l’une des composantes d’un ensemble qui est autrement plus complexe.

Rentrons dans le concret, au niveau du web entrepreneur qui est souvent seul à bord. Vous avez lancé un blog avec un nom de domaine. Ce domaine, c’est de facto votre marque (ah oui, faut y penser à ce léger détail, c’est là-dessus que vous allez communiquer).

Avant même de mettre en place un formulaire de capture d’emails sur votre blog, préparez donc la séquence qui va bien. J’ai fait cette connerie de mettre la charue avant les bœufs, parce que je ne savais pas trop ce que j’allais envoyer. Bilan des courses : un fiasco.

Bien ! Comme je n’ai pas envie de refaire la même bêtise, j’ai d’abord préparé du contenu (plus d’une cinquantaine de vidéos, dont 40 sont déjà prête). Puis, j’ai tout mis (en mode caché) sur Youtube. Ensuite, dans Mailchimp, j’ai préparé mon template mail, et mis en place ma séquence de plus de 40 mails. A raison d’un mail par semaine, je suis tranquille pour presque un an. J’ai également remis un coup de jeune sur mon guide du blogging.

Ce n’est que fois cela fait que j’ai mis en place, depuis mi-août, les formulaires de capture. La machine tourne correctement, et les taux d’ouverture sont très bon. Je travaille désormais sur l’aspect commercial, avec webinar et tout le tralala.

L’automatisation, c’est bien, mais ce que personne ne vous dit, c’est que cela se prépare et demande du boulot !

Les réseaux sociaux

Bien, pour être visible sur la toile, l’une de vos premières actions (si vous ne l’avez pas encore fait), c’est d’assurer un présentiel sur les réseaux sociaux autour de votre marque. Là, vous faites du marketing ! Vous êtes en plein dedans. La façon dont vous allez parler, le ton employé, ce que vous allez dire, tout cela, aura un impact sur ce que les internautes vont percevoir de vous, donc de votre marque.

L’idéal, pour ne pas emmerder le monde, c’est de savoir parler d’autre chose que de votre petite personne. Vous allez me dire, oui, mais bon, regarde Coca, bah chez Coca, on ne parle pas de Pepsi, idem chez Renault, ou Peugeot. Vous avez raison. Cependant, vous oubliez un détail. Nous parlons ici de marques établies, de grosses marques, avec des budgets de folie. Ce n’est ni votre cas, ni le mien.

Alors pour construire votre notoriété, pour accroitre votre autorité, il va falloir démontrer une expertise. Cela passe par une veille pointue, intelligente, qui sera utile à vos suiveurs. Ces derniers, s’ils veulent du « regarde moi je suis beau, je voyage, je suis riche » savent déjà vers où se tourner, et s’ils sont des millions à ne pas l’avoir fait, c’est bien que cela ne les intéresse pas.

Sachez leur donner des liens utiles, avec de l’information qui leur servira. Ne vous inquiétez pas, vous n’allez pas y perdre ! Au contraire. Car en donnant de la bonne information, vous allez vous construire une sorte « d’influence ». Ainsi, avec le temps, quand les gens chercheront une information, c’est vers vous qu’ils se tourneront.

Le blog

Voilà sans doute l’outil le plus sous utilisé de tous ! Le blog se doit d’être le point central de votre présence, votre cheville ouvrière, votre Q.G. Au mieux, c’est souvent un recueil de billets, mal rangés, dans un écrin qui ne fait pas vraiment envie.

Oui, on vous a dit que le design n’était pas important. C’est vrai quand vous promettez au gens qu’ils vont gagner beaucoup d’argent, ou retrouver l’élue de leur cœur, ou guérir d’une maladie, bref, c’est vrai quand vous jouez uniquement sur l’affect’.

Or, si vous avez un produit ou une prestation tout autre à offrir, il va falloir gagner la confiance de vos lecteurs, et je suis bien désolé, mais ce n’est pas avec du PQ que vous allez créer cette relation.

Que vous aimiez ou non le design de mon blog, c’est propre, c’est carré, il dégage sa propre identité, en gros, je me suis enquiquiner à faire quelque chose qui valorise mon contenu. Le marketing, c’est aussi prendre soin de son image de marque.

J’ai aussi fait en sorte de ranger ce qu’il faut là où il faut (ok, à ce jour, il reste des détails à peaufiner, je vous l’accorde). Je fait également en sorte de vous apporter des billets qui soient pertinents pour vous. Je ne vais pas vous faire un exposé sur le marketing des grandes marques, on s’en fout, cela ne va pas nous apporter quoi que ce soit dans notre envie d’avancer.

En revanche, je fait en sorte de vous parler blogging, au niveau qui est le notre, de vous parler de ce qui peut vous être utile, de vous apporter des pistes de réflexions, afin que vous puissiez créer votre propre recette. En gros, je me casse le derrière pour vous. Et c’est aussi ce que vous devriez faire, tout le temps pour vos lecteurs, sans jamais relâcher l’effort.

Le marketing et vous

Voilà, à la lecture de ce billet, vous devez sans doute vous sentir un peu écrasé par la masse de travail. On est loin des « machines à vendre » avec les quelles tout est faisable rapidement, simplement. Là, d’un coup, on remet le pied dans la réalité, et on quitte pour de bon le monde des bisounours. Pour autant, ce n’est pas la galère, car chaque mail capturé, chaque personne qui va partager vos billets, c’est autant de carburant pour votre moral.

Une dernière chose pour finir ce billet : soyez cohérent ! Il faut impérativement que votre message soit le même, délivre les mêmes valeurs, quel que soit le support usité. Dans le cas contraire, vous allez créer de la dissonance, et ça, c’est bien votre ennemi.