augmenter le taux de conversation

Augmenter votre taux de conversion

La conversion, la mesure à surveille à tout prix, tout le temps

Le constat est sans appel, limpide : vous ne pouvez pas vous appuyer sur votre blog pour développer votre activité en ligne, ce dernier n’est pas au mieux de sa forme.

Avec l’explosion du digital sous toute ses formes, c’est un vrai problème auquel vous accordez de l’importance, et c’est sage de votre part.

Dans ces conditions, vous allez être nombreux à vouloir tout refaire. L’idée de tout casser pour mieux recommencer, pourquoi pas ? Durant longtemps, j’ai procédé de la sorte, croyez-moi, vous allez vous faire plus de mal que de bien.

Pense pas bête !

Tout casser, pour tout recommencer, repartir de zéro, c’est une fausse bonne idée.

Prenez le temps de l’analyse, laissez passer la déception, le découragement.

Il arrive (souvent) que la solution soit juste là, à portée de main.

Vos visiteurs vont finir par se lasser et ne plus rien comprendre à ce que vous faites, vous allez brouiller votre image et perdre un temps à regagner le cœur des plus fidèles.

Tout casser pour tout recommencer, finalement, ce n’est pas une bonne idée. Je vous propose plutôt d’agir par petites touches, en prenant bien soin de réfléchir avant toutes sortes d’actions.

Ceci étant posé, voyons de plus près les raisons qui font que votre blog ne convertit pas vos visiteurs en prospects, et comment apporter les premières solutions.

Un projet ? Quel projet ?

Comme nombre d’autoentrepreneurs, vous êtes parti bille en tête, sans vraiment savoir où vous alliez, mais avec une vraie envie d’y aller.

Dans les faits, pourquoi, il se peut que certaines personnes finissent par trouver le bon chemin à l’intuition. Malheureusement, ce n’est pas le cas pour tous.

Pas de panique ! En remettant un peu d’ordre dans la maison, vous devriez finir par voir le bout du tunnel.

1. Votre marketing, il raconte quoi ?

Ici, nous allons toucher la corde sensible. En tant qu’autoentrepreneur, vous pouvez entendre ce qui touche au référencement, aux réseaux sociaux, mais le marketing, c’est le chat noir, le vilain petit canard, un truc d’escroc, de voyou. Vous, vous ne voulez pas forcer quiconque à acheter vos produits.

Votre intention est louable, marquée d’une éthique, d’une volonté farouche de rester honnête face à votre public, et rien que pour cela, vous devriez être félicité. Non, je ne suis pas en train de moquer de vous ! Les gens honnêtes se font rares de nos jours, et j’ai plaisir à en croiser.

Cependant, et croyez-en mon expérience, ce n’est pas ainsi que vous allez pouvoir développer votre activité. D’une, le marketing n’est pas une histoire de voleurs. De deux, votre entreprise a besoin que vous communiquiez autour d’elle, que vous la valorisiez. Ne pas le faire, c’est se tirer une balle dans le pied.

Pense pas bête !

Vos valeurs, vos compétences, votre vision, votre envie, toutes ces qualités qui vous font ont besoin que vous les mettiez en avant, que vous les fassiez vivre, vous devez les faire connaitre à vos visiteurs.

Je suis toujours attristé de voir des entrepreneurs justes, honnêtes, et surtout compétents ne pas obtenir la réussite qu’ils méritent parce que le marketing les rebute. La méritocratie n’est pas vraiment de ce monde. Alors, vous allez devoir apprendre à utiliser les mêmes armes que vos concurrents si vous souhaitez réussir.

Rassurez-vous, il n’y aucun mal à aborder les choses ainsi, nous sommes tellement noyés de messages agressifs, de promesses non tenues, qu’il est parfois délicat de s’approprier cette discipline pour l’adapter à nos propres valeurs.

Débarrassez vous de vos préjugez sur le marketing, et foncez !

2. Le nombre de visiteurs Vs le taux transformation

C’est l’une de vos premières inquiétudes. Ne pas « faire assez de visites ». Aucune raison de vous en inquiéter. Le nombre de visiteurs ne dit pas grand-chose de l’impact de vos contenus sur le lecteur.

Il n’est pas utile de s’essouffler à générer des centaines, voire des milliers de visites sur votre blog si le taux de transformation plafonne à zéro pour cent.

Votre blog, même avec moins d’une centaine de visiteurs par jour devrait générer du leads (comprendre : des inscriptions sur votre mailing list, donc, des prospects).

Vous devez penser conversion, avant tout, tout le temps. Si vous ne devez avoir qu’une seule et unique obsession ou ambition, c’est celle-ci.

Pense pas bête !

Sans conversion, il ne se passera rien de bon pour votre entreprise. Toutes vos actions, études, analyses doivent aller en ce sens : comment améliorer mon taux de transformation ?

Un trafic qualifié ?

Si votre taux de transformation est faible ou nul, posez-vous la question de la qualité du trafic que vous générez sur votre blog.

En creux, la question à vous poser est « Est-ce que j’attire les bonnes personnes ? ». Comment le savoir ?

Reportez-vous à vos stats et allez voir le temps passé sur votre site, puis le nombre de page vues par visiteurs. A moins d’une minute et une page vue par tête, vous avez un souci.

3. Comment améliorer ces statistiques ?

Penchez-vous sur votre présence sociale, avez-vous vraiment mis en place ce que j’appelle des liens avec des membres de votre communauté ? Si votre présence se limite à publier vos liens, et basta, vous avez un autre problème sur les bras.

Il serait temps d’engager la conversion avec le monde non ?! Nous sommes à une époque où votre prospect fera également son choix sur l’expérience que vous allez lui faire vivre. Discuter, échanger, proposer, argumenter, c’est une expérience.

Pense pas bête !

Vos abonnés ont envie/besoin d’en savoir plus sur vous, votre éthique, votre vision, ce qui vous anime. Restez caché au chaud derrière votre écran et un système de publication automatique ne vous apportera rien de concret. Montrez-vous !

Le marketing automation n’est viable qu’en renfort d’une véritable présence humaine.

4. Votre design

Pour terminer, last but not least, le design de votre blog. Vous avez peut-être lu ici où là que le design, ce n’est pas important. Dites-moi, vous sortiriez en culotte et chemise de nuit pour vous rendre à un rendez-vous avec un prospect ?

Alors, pourquoi votre blog devrait-il ressembler à… rien ? Personne ne vous demande d’avoir le dernier design ultra tendance, toutefois, nous avons toutes et tous la possibilité de présenter un blog (ou site) qui soit un tant soit peu présentable.

Si vous utilisez un CMS tel que WordPress, les boutiques de thèmes ne manquent pas. Le choix est vaste, très vaste. Vous aurez des centaines, des milliers de choix.

Pense pas bête !

Prenez le temps de faire d’abord le point sur vos besoins, vos envies, les couleurs, les fonctionnalités. Sachez que changer de thème n’est pas si anodin, aussi, ne vous précipitez pas. C’est votre image qui est en jeu. Ce site doit vous ressembler tout autant qu’il doit satisfaire vos visiteurs.

Dans la mesure du possible, utiliser d’abord une maquette pour tester votre thème est vous faire la main dessus. Une fois plus à l’aise, vous pourrez l’utiliser sur votre site de production (votre site officiel si vous préférez).

Redonnez vie et élan à votre blog

Nous venons de voir les quatre étapes pour redonner du souffle à votre blog. Être auto entrepreneur demande d’avoir un panel de compétences élargies.

Il n’est pas question de faire de vous des experts dans chacun de ces domaines, toutefois, un minimum de connaissance ne pourra que vous être utile. Soyez patient, motivé, déterminé, cela finira par sourire !

En suivant les pistes présentées ici, vous devriez être en mesure de pouvoir poser un premier diagnostic sur vos tourments.

Pour aller plus loin encore, renseigner le formulaire ci-contre pour vous abonner au Supplément du K, ainsi, vous recevrez des contenus exclusifs, des vidéos pour redonner de l’élan à votre blog.