question-entreprendre

D’une simple question, déplier une philosophie de marque et de vente

Note : j’ai rédigé ce billet en Avril 2015, il y un an environ. le #Shake16 est passé par là, avec cette notion du « pourquoi ». Aussi, j’ai eu envie de remettre ce contenu en avant. 

J’entends souvent qu’il ne faut pas se poser de questions. Je trouve cette phrase étrange. Comment comprendre ce que l’on fait, pourquoi on le fait, si l’on ne se pose pas de questions.

J’ai tilté un soir devant ma télé en voyant un bande annonce pour une émission qui passe sur Discovery Channel « Voyage dans l’espace-temps ». Un programme qui aborde des questions essentielles, pertinentes. Dans cette annonce, il est dit «  Savez-vous ce qu’est une réponse ? C’est une mort, un terminus, la fin. Tout commence avec une question. Les questions font les révolutions, les avancées… »

Oui, tout commence avec une question.

Tout ne finit certes pas avec une réponse, car une réponse engendre souvent de nouvelles questions. Se poser des questions est important.

  • Pourquoi est-ce que j’agis ainsi, dans quel but ?
  • Pourquoi est-ce que je devrais utiliser tel ou tel outil ?
  • Quel message, pour quelle cible ?
  • Pour quel objectif ?

Je parlais il y a peu de communication, cette science devrait vous pousser à vous poser des questions. Sans réponses, vous serez bien en peine d’avoir une communication efficace.

Plus basique, pour la mise en page d’un billet, comment ça marche ? Commet faire un titre, un sous-titre ? C’est important, car la rigueur de votre mise en page est un aspect fondamental de votre communication. La clarté de votre texte, au sens visuel du terme, peut être un atout, ou un frein.

Tout autant que le message que votre texte contient, il est important de savoir comment maitriser vos outils. Et cela part d’une simple question : Comment je fais pour…

Les questions sont importantes, elles sont le reflet de vos préoccupations, le reflet de ce qui vous anime, le reflet de votre volonté d’entreprendre avec rigueur, passion, sérieux, ou pas.  Elles sont aussi le reflet de votre façon de voir votre métier, de votre logique, de votre compréhension de l’univers qui vous entoure.

Quand je parle d’univers, je ne parle de l’espace, mais d’environnement social et professionnel, de votre écosystème.

Note

Comprendre votre écosystème, c’est avoir la possibilité d’apporter les bonnes réponses, les bonnes solutions à vos prospects, à vos clients. Cela vous permet également de savoir ce que vous êtes, où vous êtes, et où vous souhaitez aller. C’est le pourquoi qui engendre le comment, et non l’inverse.

Le pourquoi pour une meilleure évolution dans le temps

Savoir comment vous situer et comment faire évoluer votre positionnement dans cet espace environnemental est important, cela demande de comprendre vos forces, vos faiblesses, et cela passe donc par des questions. Votre compréhension et votre approche de cet univers sont des plus importants. Si vous ne les comprenez pas, il vous en coutera cher.

Comprendre est une liberté, une chance de vous libérer de certaines contraintes, une chance de vous libérer des peurs de mal faire, une chance d’avancer, tout en maîtrise, en finesse. Un spot publicitaire pour une marque de pneumatique disait « Sans maîtrise, la puissance n’est rien ». Qu’est-ce que la maîtrise si ce n’est la connaissance ? Qu’est-ce que la connaissance se ce n’est un apprentissage ?

Vous avez le choix de voir l’apprentissage comme un élément rébarbatif, quelque chose de scolaire, ennuyeux, une étape obligatoire, un mauvais moment à passer. Vous pouvez aussi le voir comme le début d’une aventure, comme les prémisses d’une maîtrise à venir, comme un pas vers liberté de penser et d’agir.

Toute stratégie demande compréhension des forces en présence, analyse du champ d’action, compréhension de l’environnement, maîtrise de soi. Savoir répondre à cela, c’est être libre. Si vous pensez que devoir se poser des questions, c’est chiant, n’entreprenez surtout pas ! Parce qu’un défi, c’est une question : comment réussir ?

Lire aussi