Anne-Catherine, Le Blogging dans tous ses états

L’idée n’était pas de monter un vrai blog mais juste au départ d’y coller tout un tas de bannières et de liens d’affiliation… rohhh c’est bon, c’était en 2009/2010 ! Il s’est transformé au fil des mois. Huit changements de design, des articles copiés/collés (articles libres de droit non retouchés)… La bonne époque, Google s’en fichait royalement…

Depuis deux ans, c’est un blog plus clean, beaucoup de choses y ont été modifiées grâce à des gens et à cause de Google. L’objectif de ce blog est d’informer le plus grand nombre sur le blogging et en particulier les “mots” mais sans prétention, juste avec mes propres lectures et expériences diverses et variées. Je n’ai de leçons à donner à personne sauf pour l’orthographe.

Je n’ai pas d’ambitions particulières pour ce blog, il me rapporte moins de 200 € par mois mais cela me suffit, c’est ce que j’appelle un blog régulier en complément de revenus : chacun son délire ! Il a une audience minime mais de fidèles lecteurs et une interaction sur le blog et surtout hors du blog qui me conviennent toutes deux parfaitement.

Toutes les difficultés de celles ou celui qui veut tout faire seul(e) sans payer quoique ce soit 🙂 La technique, le référencement, la maîtrise de l’écriture web et hors web : que des horreurs ! Obligée de m’adapter à toutes les modes, les caractères et les cas de figures ! Je pense sincèrement en connaître autant que tous les maîtres du référencement, les community managers et les web rédacteurs à la mode mais… Je suis restée dans mon petit coin et malgré tout, aucun pingouin ni panda ne m’a engloutie, un peu abîmée mais j’ai réussi à me tenir bien debout dans la tempête : en fait on pourrait faire de moi une experte en blogging tant j’ai aidé de blogueurs dans l’ombre.

Quand j’y pense… Je ne recommencerais pas. Si c’était à refaire, je referais les mêmes conneries ! C’est tellement bien et gratifiant de faire des erreurs et de trouver seul(e) la solution ! On perd du temps mais on peaufine ses connaissances.

De quoi je suis la plus fière ? De moi… Non bien entendu, quoique, à y bien réfléchir, c’est bien grâce à moi si mon blog est toujours debout et pas grâce aux autres, c’est bien moi qui l’est rempli, soigné, choyé ! Je suis donc très fière du travail accompli depuis 5 ans, fière des hauts, des bas, des coups de blues, des “demain j’arrête” sans arrêter ! Des rencontres surtout, masculines en particulier, à l’écoute et juste adorables.

Je déteste le terme “niche”, ça me fait penser à ce pauvre Médor au fond du jardin (pas le mien hein je n’ai pas (plus) de chien !), je préfère le terme “thématique”, plus classe non ? Me sentir à l’aise : non ! Je me sens vieille parmi toutes ces jolies jeunettes avec leur blog acidulé, qui se la joue “grave trop bien” ! J’ai l’impression que derrière ces airs de gonzesses huilées, c’est pas bien franc pour certaines, mais elles sont toutes mignonnes et je ne leur souhaite que du blog bonheur ! Il me semble qu’à une époque, seul le blogueur masculin avait le monopole de la connerie, les temps changent…

Vous l’aurez compris, ces blogs trop proprets, et ces formations trop clean qu’elles proposent m’insupportent le plus souvent. Je ne suis pas fan de cette génération dite “girly” (l’âge sans doute !). J’aime celle ou celui qui m’apporte du contenu, de l’information, de l’inédit et qui ne se la joue pas caïd des bacs à sables (l’âge encore !).
Intégrité, sincérité, humour, ténacité, l’amour des mots, l’envie de donner avant de recevoir.
Le blogging est déclinable en plusieurs modèles : il est le vôtre et jamais celui du voisin.

Vous pouvez visiter le blog de Anne-Catherine en cliquant ici