Comment changer le monde ?

Croyez en vous, tout est possible !

Il y a peu, j’ai eu une conversation avec l’une de mes connaissances, et cette dernière me lança à un moment « Comment comptes-tu changer le monde ». Rien que ça ?!

Mais au fait, pourquoi une telle question ? Dans quel contexte ?

A cet instant, nous en étions revenus, après avoir échangé sur le sexe, la drogue et l’alcool, à des choses bien plus rébarbatives. Il était en effet question de savoir comme détecter une possibilité d’échanges (non, pas de fluides corporels) riches et instructifs futurs avec un prospect. En gros, ce prospect peut-il devenir mon client, est-ce que nous sommes sur la même longueur d’onde, est-ce que nous partageons une vision, un idéal.

Changer le monde ? Rien que cela ?

Oui, changer le monde. Soit, le but de tout entrepreneur qui met à son compte est de gagner de l’argent, que ce soit sur le web ou ailleurs. Mais il y a des façons de le faire, et avec qui vous voulez le faire. On appelle cela les « valeurs ».

Je suis globalement opposé à la vision des infopreneurs. Ils vous « donnent » peu d’infos, mais vous prennent le maximum d’argent. Non, je ne vous citerais pas de nom, la plupart de ces gens-là ne méritent pas d’être cités.

Donc, chaque personne qui s’engage dans le monde de l’entreprise détient en elle une part de rêve d’utopie. Elle est là parce qu’elle a un parcours de vie qui la pousse à s’investir dans quelque chose de plus grand qu’elle.

Changer son monde

Sans le savoir, sans se l’avouer, par peur d’échouer, par modestie, par manque de confiance, elle veut changer quelque chose. Gagner de l’argent n’est pas une fin en soi. Certes, il faut de l’argent, car l’argent est un pouvoir. Mais est-ce une échelle de valeurs ? Certainement pas.

Malgré tout, nous avons grandi et avons été façonnés dans une société qui a déplacé le sens des valeurs sur l’échelle monétaire. C’est bien le drame. Et se défaire de ce mode de pensée est assez complexe. Toutefois, il vous faudra passer outre cette notion d’argent pour avoir les idées au clair et avancer vers votre véritable objectif, votre but, votre idéal.

Comment change votre monde ?

Changer le monde, ce n’est pas faire la révolution, ce n’est pas non promettre gloire et fortune au plus grand nombre. Changer le monde, c’est changer votre monde, c’est croire que vous pouvez le faire, à votre niveau.

C’est embarquer les gens dans votre univers. Pour embarquer ces personnes, il faut d’abord les écouter. Pourquoi ? Pour mieux les connaitre, pour savoir si oui ou non ces gens-là auraient bien leur place dans votre projet. En tant que freelance, votre temps et vos ressources sont comptés. Pour grandir, il vous sera interdit de dilapider ces ressources avec un client. Mais c’est à vous que revient la charge de bien choisir.

Pourquoi vous devez choisir vos clients

Là, vous êtes en train de penser que j’ai fondu un câble. Non. Un exemple ? Un prospect vient à vous avec un budget imposant, on s’entend sur imposant. Quelques milliers d’euros, ce qui est déjà suffisant pour que vous occultiez tous les problèmes éventuels. Lors des premiers entretiens, vous ne sentez pas le feeling, au contraire, vous avez la sensation que ça ne va pas le faire.

Mais le montant du contrat est tel que dans votre situation, vous ne pouvez pas refuser. Bien. Dans une logique commerciale, c’est défendable. Mais dans votre idéal ? Parce qu’au bout du compte, ce client va vous bouffer plus de temps et de ressources que ce qui était prévu.

Et finalement, aurez-vous vraiment gagné autant que prévue ? La question est épineuse. Doit-on oui, ou non, prendre tout ce qui se présente pour faire gonfler le CA ? Je ne pense pas. Ma femme m’a toujours dit qu’être à son compte, c’était (toute proportion gardée) faire la pute. Néanmoins, même les putes refusent certains clients.

Pourquoi vous devez fuir le marketing de masse

Vous pouvez faire du marketing à l’ancienne : sans ciblage, racler tout ce qui passe sans vous préoccuper de quoi ou qu’est-ce. Vous pouvez envoyer 25.000 mails pour faire votre lancement, réaliser vos 3% de ventes sur cet envoi massif. Ah pour sûr, cela va générer du CA.

Et est-ce une stratégie de long terme, est-ce réellement l’empreinte d’un entrepreneur sachant utiliser les outils de ciblages mis à sa disposition ? Est-ce l’image d’une entreprise à l’écoute de son marché ? Non. Ici, c’est l’image d’une « entreprise » obnubilée par son tiroir-caisse.

Pour changer le monde, aider vos clients à atteindre cet objectif, il faut écouter, dialoguer, comprendre les besoins, les attentes, les envies, les craintes aussi. Il faut rassurer. Est-ce qu’afficher votre CA va rassurer ? Dans une certaine mesure oui. Est-ce que cela dit vos valeurs ? Oui, aussi, mais sans doute pas celles que vos prospects attendent d’une PME.

Le marketing, celui d’aujourd’hui demande plus de temps, d’analyse, de finesse, de justesse. Les nombreux outils disponibles sur la toile sont là pour vous y aider. Et si les budgets vous manquent pour les utiliser, vous pouvez aussi collecter des données via des formulaires, les réseaux sociaux, et, aussi, en écoutant celles et ceux qui sont déjà vos clients.

Un exemple pour finir : Vous avez monté une formation en ligne. Or, vous vous apercevez que plus de 90% de vos clients ne vont pas au bout du programme. Qu’allez-vous faire ? Certains vont se dire que c’est le problème du client. Il a payé, il ne va pas au bout, tant pis pour lui.

Pas de temps à perdre, faut faire rentrer de nouveaux clients, du cash. L’autre solution serait peut-être de vous pencher sur le problème, d’interroger vos clients, de faire une enquête de satisfaction, le tout pour faire évoluer et améliorer votre formation. Mais c’est vrai, il faut faire des choix.

Certains veulent changer le monde dans le but de l’asservir, dans un but de vengeance, de colère, ou pour combler un égo démesuré. D’autres, pour le rendre meilleur.

Chacun son idéal. Vous êtes vous posé la question ?