Comment créer un blog

Le tutoriel définitif pour faire son blog comme un pro

Si un formateur vient à vous dire que vous allez créer votre blog pro en dix minutes, croyez-moi, inquiétez-vous la qualité et du dit formateur et surtout de votre futur site. Et si l’on vous conseil, pour ne pas vous ennuyer, d’installer votre blog avec les systèmes d’installation en 1 clic, fuyez !

Malgré tous mes efforts et mon expérience de plusieurs années, il me faut toujours plusieurs journées, voir semaines, avant d’obtenir un résultat satisfaisant.

Ceci dépend aussi de votre niveau d’exigence. Dans le cas où vous seriez peu soucieux de votre image de marque, effectivement vous pourrez bâcler le travail en quelques minutes.

Sachez tout de même qu’un « blog pro » se juge sur les détails. Les boutons, les images, la typographie, les couleurs, le temps de chargement, etc…

Maintenant, concentrons-nous sur ce qui nous importe réellement, la mise en place de votre site.

Créer un blog : le référencement, c’est maintenant

Fut une lointaine époque où l’on se concentrait d’abord sur l’aspect du site, puis son contenu, et enfin, une fois le site en ligne, on se disait qu’il serait peut-être temps de se pencher sur le référencement.

Or, avec cette méthodologie du va comme j’te pousse, il n’était pas rare de devoir reprendre le site en profondeur. Question gestion des coûts et du temps, on a rêvé mieux.

De plus, le référencement d’un blog (ou d’un site) est devenu un réel enjeu stratégique ces dernières années. De fait, la première chose sur laquelle vous allez devoir travailler c’est… Votre référencement.

De façon directe ou indirecte, chaque étape qui va suivre va avoir un impact sur le référencement de votre site. Il est important pour vous, et votre visibilité à terme sur Google d’être méthodique dans ce processus de création de votre blog.

Créer un blog : choisir un nom de domaine

Note

Pour une PME, le nom de domaine sera le plus souvent le nom de l’entreprise elle-même, ce qui est on ne peut plus logique. Les clients connaissent déjà ce nom, et il serait risqué de brouiller les cartes en choisissant une autre terminologie.

En revanche, pour un entrepreneur seul, c’est autre histoire que nous allons voir tout de suite

Rechercher son petit nom de domaine, c’est une aventure passionnante. Lorsque j’ai choisi 4h18, à l’époque, le nom devait avoir un lien direct avec ma fille. Le domaine devait être rapport avec sa naissance, son existence puisque le blog devait parler de sa petite vie et s’adresser à sa famille éparpiller un peu partout en France. Bon, j’ai une famille qui en dehors de Facebook ne sait pas trop qu’il existe un autre internet !

Concernant le projet inkubateur, ce fut une autre affaire. Je vous passe tous les détails du processus qui nous aura conduits à choisir ce nom. En gros, nous avons d’abord choisi le nom du service, puis cherché si le domaine était libre. Ensuite, oui, nous communiquons beaucoup sur le terme « le K ».

Aujourd’hui, je communique sous mon nom, c’est plus simple. Et puis, mon livre est publié également sou mon propre nom, alors, la question ne se posait plus.

En ce qui vous concerne, admettons que vous souhaitiez parler du chocolat. C’est quoi le chocolat ? Ce sont des couleurs : blanc, noir, marron, parfois avec du orange ou du rouge (écorce d’orange, de fruits rouges, etc…). Posons ces couleurs le papier, et passons à autre chose.

Fouillons dans notre mémoire sensorielle. Le chocolat, c’est lié à quelles sensations ? Le doux, le chaud, le goût, le chocolat chaud que l’on boit après le ski, ou la pluie, les matins à la maison avant de partir à l’école, etc, etc… Posons tout cela sur le papier.

Nous pourrions encore chercher des tas de mots, d’expressions liées de près ou de loin (Afrique, Brésil, pays, chaud, voyage, aventure, découverte…). Tout cela devra être posé sur le papier.

Désormais, nous avons une belle grosse liste de mots, d’expression. Il est temps de les associer, de les opposer, de jouer avec pour voir ce qu’il en ressort. Le résultat de ces jeux doit être posé sur le papier. Ne cherchez pas tout de suite LE nom de domaine. Laissez votre esprit s’amuser avec les mots, laissez le courir gaiement.

Au fur et à mesure, le tamis va se resserrer. N’hésitez pas à laisser un jour ou deux entre chaque période de réflexion. Cela va travailler en vous, en tâche de fond, et lorsque vous reviendrez dessus, vous aurez de nouvelles idées et le cerveau plus frais.

Au final, il vous restera quelques idées, remarques, expressions. C’est là, dans cette sève qu’il vous faudra trouver le nom de domaine que vous souhaitez utiliser. Ne travaillez pas à la légère. Changer de nom est simple, techniquement. Mais pour votre image, votre réputation, c’est l’enfer. Votre visibilité (et votre référencement) en prendrait un drôle de coup.

Un domaine, c’est comme un prénom, ou presque. C’est pour la vie. Prenez donc quelques jours pour bien choisir !

Note

ne jetez pas le fruit de vos réflexions une fois votre domaine trouvé. Vous avez là une bien belle liste d’expressions clés. Cette liste va vous servir : idées d’articles, de catégories, et… définition de la ligne éditoriale.

Créer un blog : la ligne éditoriale et la communication

Dans la précédente étape, vous avez créé une liste d’expressions clés tournant autour du sujet de votre futur blog. Cette liste doit désormais servir de base à la structure et au contenu du blog. Dans cette liste, quelles sont, pour vous, les expressions majeures ? Les expressions de niveau 2 et ainsi de suite. En regroupant ces expressions, vous allez dégager la structure et la ligne éditoriale de votre site.

Ensuite, la question est de savoir à quoi va servir ce blog ? Dans une optique professionnelle, vous allez devoir délivrer un message, démontrer un savoir-faire, une certaine expertise. Le but n’est pas de crier sur toutes les pages que vous êtes le meilleur, c’est au lecteur, au client, de le dire, ou non.

Qu’allez-vous dire, comment allez-vous le dire, qui va le dire ? Est-ce vous-même, si vous êtes en mode solopreneur, la question ne se pose pas, dans le cas d’une PME, la question va se poser.

Quel va être le rythme de publication, ainsi que la chaine de rédaction : qui écrit, qui valide ?

Enfin, au-delà de ce que vous allez dire sur cet espace de communication, la question à se poser est « comment générer du chiffre d’affaires » ?

Le blog de votre entreprise doit servir à capter des informations sur vos lecteurs, pour en faire des prospects, puis des clients. Comment allez-vous capter ces informations ?

Allez-vous proposer un livre blanc en échange de l’inscription sur une mailing liste ? Qui va rédiger le livre ? Qu’allez-vous y dire ? Qui va s’occuper de la mise en page ? Ensuite, qu’allez-vous diffuser comme informations à vos abonnés ? Sur quel rythme ? Enfin, quel service de distribution des emails allez-vous utiliser ? Quel est le budget alloué ?

Cette première étape est cruciale. Elle pose les bases, les fondements de votre présence en ligne. Traitez là à la va-vite, vous vous en mordrez les doigts dans quelques mois. Prenez le temps de bien définir votre plan. Le temps passé ici sera du temps gagné pour la suite.

À la sortie de cette première partie, vous devez être mesure de dire quel sera le message que devra véhiculer votre blog, ce que vous allez dire, comment vous allez le dire.

Vous devez également savoir comment vous souhaitez capter les informations sur vos visiteurs afin de créer un fichier prospects qualifiés.

Maintenant, comme vous savez ce que vous allez dire, nous allons passer à l’étape suivante : la préparation du site pour le référencement.

Créer un blog : le SEO On site

L’aspect « on site » (sur le site) consiste à définir en premier lieu les expressions clés, puis les catégories, le maillage interne, et enfin, les pages clés qui serviront de landing pages : les pages d’atterrissages, celles sur lesquelles les internautes devront arriver, celles où vous ferez la promotion de vos services, ou des pages de captures d’emails, etc… des pages à connotation stratégique donc.

Vous avez un avantage : ce travail sur les expressions clés, sur la structure du site, vous l’avez déjà fait ! De fait, pour définir les expressions sur lesquelles vous souhaitez apparaitre sur les moteurs de recherche, il vous suffit de reprendre la liste créée précédemment.

Pour être encore plus pro, rien ne vous empêche d’élargir cette liste avec des synonymes, des expressions corolaires, cela vous donnera un champ d’action plus vaste. Toutes ces petites expressions qui feront venir à vous quelques visiteurs par mois s’appellent « la longue traine ».

Faisons une pause !

À ce stade, nous avons déjà bien avancé. Nous avons un nom de domaine, grâce à cela, nous avons une liste imposante d’expressions qui va être utile à notre ligne éditoriale (de quoi parle-t-on, sur quel ton), à notre référencement, et plus globalement, à notre communication.

Nous allons désormais entrer dans le vif du sujet.

Créer un blog : les premiers billets

Pour bien faire, il est judicieux de rédiger une première volée d’articles avant même la création du blog. Pourquoi ?

Cela va vous permettre de vous rôder tranquillement, sans plus de pression que cela. Vous allez avoir le temps de lire et relire vos premiers écrits et de les affiner pour trouver le ton juste, les mots justes.

Au sein d’une PME, ce sera aussi l’occasion de tester la chaine de « commandement » du blog, d’évaluer les ressources nécessaires en temps pour la rédaction d’un article : un premier jet, une lecture pour correction, les ajustements, etc…

Tout ceci présente un coût en temps et en ressource. Pour savoir, le mieux est encore d’évaluer le processus en amont.

Enfin, dernier avantage, et non des moindres, au moment de mettre votre blog en ligne, vous aurez déjà du contenu, une ligne éditoriale claire et une structure. Vous êtes prêts !

Note : quels billets rédiger en premier lieu ? Reprenez votre liste ! Puisez l’inspiration dedans, elle est là pour cela.

La création du blog

Maintenant que vous savez de quoi vous allez parler, comment vous allez le dire, que vous avez une structure pour votre site, il va désormais falloir donner corps à tout cela. Vous allez donc créer votre blog. Dans la plupart des cas, vous installerez WordPress, choix judicieux.

En elle-même, l’installation ne prend que quelques minutes. Au terme de processus, vous avez un blog. Mais il faut désormais en faire un outil d’entreprise.

Vous allez donc créer les catégories, préparer les mots clés, mettre en place les pages (même si vous ne les remplissez pas tout de suite), le principe est de poser le squelette du blog.

Le choix du design

Pour le coup, je fais partie de ceux qui ont besoin de voir en live pour se décider une bonne fois pour toutes.

Dans tous les cas, si vous avez déjà une charte graphique, il serait cohérent de vous appuyer dessus pour créer votre design. Essayez de travailler sur plusieurs maquettes en variant la façon dont chaque couleur est employée dans le site.

Si vous n’en avez pas, alors, de nouveau, puisez dans votre liste. Vous y avez peut-être noté des couleurs ? Si ce n’est pas le cas, reprenez les expressions, et associez-y des couleurs. À la fin, regardez quelles sont celles qui reviennent le plus souvent.

Au total, vous ne devriez pas utiliser plus de trois couleurs. Trop de couleurs, cela risque de rendre le site totalement « invisible » à l’œil. Comprenez que l’œil ne sera plus en mesure de dégager l‘identité de votre site.

Pour la mise en page, la présentation, si vous avez choisi d’utiliser un CMS comme WordPress, Joomla ou Drupal, vous pourrez utiliser un template. À 50€ le template, je ne peux que vous conseiller d’en choisir deux ou trois et de les tester sur une maquette avec un contenu fictif, le fameux « Lorem ipsum ». Cela vous donnera un bon aperçu du rendu final.

Attention toutefois, un template ne fait pas tout. Vous allez devoir plonger dedans pour en tirer le meilleur. Il vous faudra plusieurs heures avant de connaitre et de savoir utiliser toutes les fonctionnalités offertes.

Voilà, maintenant votre blog est vraiment pro !

Avec tout cela, vous avez vraiment mis la création de votre blog dans une démarche professionnelle. Et si vous arrivez à tout faire en 10 minutes, je vous félicite ! Parce que moi, malgré plusieurs années d’expérience, il me faut toujours quelques journées de boulot pour faire cela.

C’est à vous de jouer ! Et n’oubliez pas de prendre du plaisir dans la création de votre blog pro, vos visiteurs le ressentiront, et ça, c’est bon pour vous.