Définition marketing

Pour séduire un client, encore faut-il se connaitre soi et connaitre son client

 

Le marketing reste une discipline assez nébuleuse pour l’entreprise de petite taille ou pour l’autoentrepreneur. Souvent, dans votre esprit, vente, marketing, tout se mélange. Mettons tout de suite les choses à plat. Le marketing, ce n’est pas la vente. Vente et marketing sont deux éléments distincts. Si l’un et l’autre vivent ensemble, ils restent deux entités.

La définition du marketing (que l’on peut trouver sur la toile)

Le marketing peut être défini comme l’ensemble des actions ayant pour objectifs d’étudier et d’influencer les besoins et comportements des consommateurs et de réaliser en continu les adaptations de la production et de l’appareil commercial en fonction des besoins et comportements précédemment identifiés.

Le marketing est tout ce qui va vous permettre de faciliter la vente. Le marketing c’est donc

En gros, tout ce qui peut donc faciliter, à terme, l’acte d’achat. Il va être question de séduire votre visiteur pour le faire avancer sereinement dans votre tunnel de vente, jusqu’à l’acte final d’achat. Pour cela, il faut savoir être à l’écoute. Un bon marketing c’est avant tout savoir écouter, attentivement. Cela vaut autant pour les grandes entreprises que pour l’autoentrepreneur.

Note : il n’est nullement question de vendre n’importe quoi à n’importe qui sous prétexte de faire des ventes ! Le marketing est affaire de ciblage, de mesures, d’études, d’imagination, de créativité.

N’ayez pas honte de faire du marketing !

Effectivement, n’ayez pas honte ou peur de faire du marketing ! C’est la seule solution pour faire grandir votre entreprise, mais ne confondez pas marketing et réclame. Innonder les réseaux avec un message vide ou idiot ne sert à rien. Si ce n’est à vous détruire.

Si les entreprises de type TPE, PME ont, ou sont en train d’adopter le marketing, l’auto entrepreneur reste souvent reticent. Pour vous, ces techniques sont proches de la tromperie, du mensonge, du faux. Elles « poussent » le visiteur vers un achat qu’il n’aurait pas fait autrement.

L’auto entrepreneur assume assez mal cette partie de son métier, pourtant indispensable. Mais comment lui donner totalement tort ? Car il existe bel et bien une frange de personnes sans scrupules prêts à tous les mensonges pour gagner quelques dollars de plus. Bien. Est-ce que cela vous oblige à en faire de même ? Certainement pas.

Vous ne voulez pas voir votre image lié, de près ou de loin, à ces personnes. Vous ne souhaitez pas passer pour cette personne « prête à tout pour vendre », cette personne qui vendrait « n’importe quoi à n’importe qui ». Encore une fois, ce n’est pas ce qui vous est demandé.

Faites confiance à vos visiteurs. Vous n’êtes pas en train de leur promettre la richesse sans rien faire, ou encore le retour de l’être aimé ? Bien ! Donc, soyez assuré que vos visiteurs sauront garder raison.Il n’est donc pas de raison valables qui puissent faire que vous allez vous passer du marketing et donc de la communication.

Votre blog, vos contenus : vos atouts majeurs

Votre blog représente un des éléments forts de votre communication, de votre marketing. Votre présence sur les réseaux sociaux, vos campagnes emailing, votre implication dans des communautés, des groupes, etc…

Chaque jour, dans toutes vos actions, sans le savoir, vous faites du marketing, vous vous vendez. Plus ou moins bien, que vous soyez à l’aise avec ce que vous faites, que vous ayez confiance ou non. Pour un solopreneur, la problématique est bien là. Dans l’état d’esprit. En n’ayant pas confiance en vous, en ayant peur de ne pas être à la hauteur, en vous sentant illégitime dans votre démarche, vous vous plombez.

Ces craintes transpirent dans vos mots, vos écrits, vos postures en public. Bien sûr, tout comme dans une relation sentimentale, vous pourrez trouver LE client qui saura déceler chez vous le talent qu’il recherche. Ces perles rares ne suffiront pas à vous faire prospérer, et ne seront qu’un cache-misère qui prendra fin, tôt ou tard.

Le marketing est affirmation. Il ne supporte ni les « si », ni les « peut-être », ou alors, lorsqu’ils sont très habilement utilisés.

Avant de vouloir vous lancer dans des techniques X ou Y, travaillez déjà sur vous, gagnez en assurance, soyez volontaire, assumez pleinement vos choix, montrez-le, avec conviction et envie. Ne soyez plus timides.

Si vous n’êtes pas vous-même convaincu de vos pouvoirs, de vos qualités, comment allez-vous convaincre les autres ?
Il est souvent question de liberté dans le petit monde des solopreneurs. Alors, je vous propose de prendre la liberté de croire en vous, ayez la prétention de vouloir réussir, ayez la liberté de dire « je suis entrepreneur, c’est choix assumé, volontaire, décidé ».

Tout part de vous. Votre marketing part de vous. Donnez-lui un terreau fertile. Il sera ensuite bien temps de penser aux techniques, et autres méthodes. Ne faites pas de marketing, et d’autres le feront, précipitant votre entreprise dans le fossé. Il n’existe pas miracles !

Enfin, si, il en existe un, et un seul : le miracle, le moteur, la solution, c’est vous, ça part de là.