Djy, Mr le psy : à part ça ? Tout va bien !

Mon blog, mon bébé, a bientôt 3 ans. Propre, il pèse un peu plus de 200 articles, marche presque tout seul et il va bientôt prendre l’école à la rentrée.

Ce blog est pour moi un espace de liberté, un espace hors de la réalité où je peux faire ce qu’il me plaît. Si je veux faire rentrer des images bizarres dans la tête de mon bébé, je le fais, si je veux le taper, je le fais, si j’ai envie de lui faire des câlins, des papouilles ou bien l’incendier, lui dire des absurdités, je le fais ! Jamais je n’aurais imaginé que ce blog prendrait tant d’importance à mes yeux. Pourtant, lors de sa conception, je pensais vraiment que je le jetterai à la poubelle après deux mois d’utilisation, que ce n’était qu’une passe, qu’un délire du moment !

En juillet 2012, je passais mon temps sur internet à regarder dans mon coin des gens le faire. J’avais presque honte de voir ça à l’époque. Je considérais ce monde comme un coin de fanatiques nombrilistes. Je le pense encore aujourd’hui d’ailleurs, mais là n’est pas la question. Bref. Un blogueur m’a fait passer d’excellentes nuits. Il s’appelait Thomas Think. Il était beau. C’est là que je me suis dit : moi aussi j’en veux un !

Alors j’ai fait des recherches, j’ai regardé les fournisseurs, les hébergeurs et j’ai conçu un blog. En une nuit. J’suis un rapide. Monsieur le psy est né. Pourquoi un psy ? Parce que j’étais, à l’époque, en licence de psycho et je trouvais intéressant le fait de pouvoir regarder le monde par le prisme de la psychologie et de pouvoir rencontrer des personnages déjantés. J’avoue que aujourd’hui j’ai un peu perdu ce but… Mon seul but est de faire rire et de rire de mon blog. Je n’ai pas la prétention d’être drôle, mais lorsque j’écris, je me fais rire moi, je trouve que c’est déjà pas mal ! …. Oui, des fanatiques nombrilistes que je vous disais.

Mon blog s’est peu à peu développé. J’y fais des gribouillages, je lui ai donné des habitudes et surtout j’invite énormément d’autres blogs à venir jouer le temps d’un article, dans des collectifs de blogueurs ou dans des articles invités. C’est important de jouer entre blogueurs.

Un blog avec une cervelle d’oiseau, je pensais que ça pouvait décoller facilement. Bah non !

Le plus gros problème que j’ai rencontré, que je rencontre encore aujourd’hui, est la visibilité. Je sais pertinemment que mon blog n’intéresse pas. Je n’ai pas de sujets permettant d’avoir des visites. Non, je ne suis pas un blog féminin donnant des conseils de beauté ou des recettes de cuisine. Non, je ne suis pas un blog critique de livres ou de films. Non je ne donne pas des conseils aux autres blogueurs. Non, je ne fais pas que de la BD et surtout les miennes ne sont pas très bien réalisées.

Je refuse de me limiter à un sujet. Les sujets que je traite sont complètement inutiles, oui. Sans but. J’ai déjà fait un article sur la meilleure façon pour uriner et même un article sur une notice de médicament !! C’est triste que les choses inutiles aient de moins en moins de visibilité… Mais ils sont réalisés avec une plume un petit peu déjantée et pour aider à se détendre et à me détendre. Certes, j’ai beaucoup plus de visibilités qu’à mes débuts. Ceci grâce à une grosse publicité surprise sur le site internet des Shaka Ponk, grâce à des nouvelles rencontres au fil des ans et par le bon référencement de quelques articles…Après, je m’en moque un petit peu étant donné que je fais mon blog d’abord pour moi-même !

Ca peut paraître bête, mais j’ai rencontré des personnes extraordinaires ! Des blogueurs et des lecteurs. Ca me fait toujours des petits gouzis gouzis dans le bidon quand j’échange avec quelqu’un sur les réseaux sociaux ou par mail. Tant de gentillesse ! On se croirait dans un monde de bisounours, de licornes et de papillons…………………. Tous des lèche-culs.

Au risque de paraître désagréable, je trouve qu’une partie du monde du blogging est vraiment un monde de narcissiques, nombrilistes, renfermés. Oui, je ne suis pas un lèche-cul. Le nombre de blog où les gens parlent d’eux, eux, eux, est vraiment affligeant. Oui, on peut parler de nous, mais à petite dose, j’ai déjà vu plusieurs blogs avec pour titre “quelles sont mes qualités ?” …….. Bah déjà l’humilité je pense ? Non ?

De même, les blogueurs restent très souvent dans leur coin ! Le nombre de blogueurs qui ne répondent pas aux lecteurs, ou qui le font avec méchanceté, ou qui pensent que tout passe par la promo… Mais cessez donc ! Je fais souvent des articles collectifs, c’est à dire que j’invite cinq ou six blogueurs à écrire autour d’un même thème dans un article. Croyez-le ou non, j’ai eu une sacré quantité de réponses désagréables ! Mais les gens ! Nous avons la même passion ! Non, ce n’est pas pour se faire de la pub que nous écrivons ! Bon sang de bonsoir ! C’est pour écrire ! Se regrouper ! Rhoooo, fichtre sacrebleu, sa mère la pute.

Autre chose qui m’exaspère, la folie “blog féminin”…… POURQUOI tant d’engouement autour de ça, POURQUOI les femmes souhaitant l’égalité se rassemblent dans des communautés de blogs féminins, POURQUOI tant de blogs de référencement dédiés aux blogs féminins, POURQUOI tant de webzines pour femmes…. POURQUOI si peu d’hommes fiers de faire un blog masculin, POURQUOI si peu de visibilité pour les blogs d’hommes, POURQUOI si peu de choses mises en place pour les hommes ?…. POURQUOI si peu d’espace pour des blogs mixtes, POURQUOI n’existe-t-il pas un engouement pour l’égalité dans les blogs ?

Après, là, je vous peint le tableau d’une blogosphère pas très belle. Je vous rassure, le partage, la passion de l’écriture, les découvertes, les rencontres ont une place plus importante tout de même que le nombrilisme et la féminisation de la blogosphère.

Être blogueur n’est pas un métier, avec un CV où des qualités sont notées, parce qu’elles sont exigées… Non, un blogueur est une personne possédant une passion. Comme un collectionneur de timbre ou un dessinateur. Le blogueur doit être passionné par ce qu’il fait, il doit aimer écrire. Mais cela réclame aussi énormément de rigueur et d’observation du monde. De curiosité aussi.

Comment finir en beauté autrement que en vous montrant une photo de mon magnifique visage ?

J’ai envie de vous parler du futur…. Vous voyez, le futur peut paraître trouble, mais j’ai envie que ce futur suive un but, un rêve. (j’ai l’impression de faire un meeting politique). Je ne sais pas trop où va me mener encore mon blog. Quels sujets ? Quelles rencontres ? Quels objectifs ? Je ne vous cache pas que je rêve de pouvoir, un jour, pas tout de suite, sortir un bouquin. Pas forcément du blog, mais j’aime tellement écrire. Alors pourquoi pas coucher sur papier cette passion….. Oui, oui, j’ai des rêves bizarres. Mais avoir un bouquin de moi, à moi, moi, moi. Où je pourrais parler de moi, de mes qualités. Je l’appellerais “Je suis un blogueur féminin”. Ce serait mon bébé à moi ! Que je pourrais enfermer dans un placard quand si j’en ai marre ! Et faire des autographes !!! Pour des gens qui m’aime !!! Mais dont je m’en fous !!! Hooooo j’ai hâte !

A part ça ? Tout va bien.

Vous pouvez visiter le blog de Djy en cliquant ici