Comment créer un blog influent

Créer un blog influent

Faire un blog influent et devenir une référence dans son domaine. Faire un blog influent et devenir un blogueur influent, ce blogueur que l’on aime lire, ce blogueur dont nous attendons le prochain billet avec une certaine impatience. Voici le « graal ». Et voici comment vous donner toutes les chances de réussir.

Maintenant que vous avez créé votre blog se pose la question de la popularité. Vous allez partir sur Google à la recherche d’informations pour « créer un blog qui marche », pour savoir « comment devenir influenceur » ou « comment devenir un blogueur connu » (ou reconnu, parce que reconnu, c’est mieux que connu, je vous cogiter là-dessus).

Devenir un blogueur influent, que dit Google ?

Qu’allez-vous trouver ? Des « formations » dont les prix vont de 7 euros à 1997 euros. Avec ça, démerdez pour savoir quel est le « juste prix » tiens.

De toutes les façons, pour le moment, vous n’avez pas (encore) l’intention d’investir dans une « formation ». Vu l’état du marché, si j’étais à votre place, je crois que j’aurais le même (mauvais réflexe). Donc, direction la jungle des articles gratuits, où vous trouverez du très bon et du très mauvais. A vous de savoir faire le tri. Essayons d’y voir clair dans tout cela.

L’influence du SEO et des réseaux sociaux

Dans le « haut » du panier, vous trouverez souvent des choses comme “soigner son référencement naturel”. Voilà une idée pas conne. Malheureusement, rien que le nom de balise H1 vous donne des sueurs froides. Pas de bol.

Quoi d’autre ? Ah ! « faire connaitre son blog » via les réseaux sociaux. Ah, c’est bien ça ! En voilà une belle idée. En plus, même que l’on peut tout automatiser. Royal ! Pas besoin de se faire chier à poster, y’a des outils qui le font pour nous.

Bon, ceci dit, ce n’est pas avec vos 154 abonnés Twitter et vos 25 fans sur votre page Facebook que vous allez conquérir le monde. Va donc falloir se retrousser les manches et envoyer du bois. Ouais, mais c’est chiant à faire.

Vous trouverez aussi comment faire une publicité Facebook pour générer des inscrits à votre newsletter, et tout un tas de petites astuces plus ou moins utiles pour faire rayonner votre blog influent sur la toile.

La première chose que vous devez comprendre de tout cela, c’est que pour faire un blog influent, il va falloir “mouiller le maillot” (expression très populaire à Marseille dans les travées du Stade Vélodrome #Foot).

L’influence et l’engagement de l’influenceur

Arrêtons-nous un instant. Si vous avez vraiment cru que vous alliez faire un blog influent et devenir un influenceur en ne branlant rien, va falloir revoir votre position rapidement. Parce que vous n’êtes pas seul à avoir cette envie. Et en cherchant un peu sur la toile, vous allez trouver des milliers de “blogs influents” laissé à l’abandon. Pour les trouver, c’est simple, parcourez les commentaires des gourous du secteur. Un cimetière !

Et même si vous deviez avoir un bon référencement, même si vous aviez quelques milliers de fans cumulés sur les réseaux sociaux, rien ne dit que ces gens-là seraient prêts à vous suivre vraiment, à vous recommander.

La clé ? Donnez aux gens l’envie de parler de vous.

Et là, devant votre écran, c’est LA grande question : « comment je vais faire pour donner envie aux autres de parler de moi ? Hein ? Comment je fais ça moi ? ».

Bah voilà enfin une bonne question ! Une vraie bonne question. Parce que, les questions du type « comment avoir 1.000 visiteurs par jour » ou « comment gagner 500 euros avec son blog », c’est bien beau. Mais ça ne sert à rien.

Les objectifs de votre blog influent

Avoir des objectifs, certes, c’est utile. Mais ceux-là ne vont pas vous faire grandement avancer. Vous ne posez pas les bonnes questions.

La seule vraie bonne question ?
Pourquoi est-ce que les gens vous suivraient !?

Parce que vous voulez les aider ? Les escrocs du web s’en chargent déjà de les « aider ». Et croyez-moi, y’a du monde sur le sujet. La concurrence est rude, sans pitié.

Que voulez-vous, il s’agit là de gagner un max d’oseille, et croyez-moi ou non, c’est un monde de requin. Et dans cet univers-là, y’a pas de pote, pas d’amis.

Revenons-en à notre bonne question. « Pourquoi est-ce que les gens vous suivraient ». Vous n’en avez foutrement aucune idée. On est bien avancé pas vrai ?

Votre influence part de vous

Mais tout n’est pas perdu, attendez encore un peu avant de courir vous pendre au lustre du salon. En plus, ça ferait désordre. Et pour peu que le lustre ne soit pas solide, vous allez défoncer le plafond, vous faire engueuler, devoir suivre une thérapie, bref, ça va être un sacré merdier.

Alors que nous pouvons répondre à cette question. Comment ? Simplement en se demandant ce qui nous plait sur les blogs que nous suivons. C’est con hein ? Tellement con et limpide que l’on n’y avait pas pensé !

Que se passe-t-il dans votre relation avec ces blogs ?

Vous donnent-ils :

  • De l’énergie ?
  • Du rêve ?
  • De la volonté ?
  • Des astuces ?
  • Des réflexions à creuser ?
  • Du rire ?

Prenez le temps d’analyser le rapport que vous avez les blogs que vous lisez. Vous allez apprendre beaucoup de choses sur vous, sur les actions que vous menées de façon totalement inconsciente.

Demandez à quels « besoins » ou « désirs » répondent les articles que vous lisez. Faites cela pour chaque blog que vous lisez. Et faites-le par écrit. Le papier et le stylo sont les meilleurs alliés du blogueur.

Que voulez-vous transmettre au travers de votre blog ?

Bien, une fois cela, prenez la liste des articles qui sont les plus lus sur votre blog. I vous avez google analytics, choisissez donc une longue période, du genre trois bons mois. Et regardez les dix premiers billets.

Ils disent quoi ces billets ? Ils parlent de quoi ? À quoi servent-ils ? A qui s’adressent-ils ? Quel était le public visé par ces contenus ? Là encore, papier, crayon.

Normalement, vous devriez déjà trouver des points communs entre vos deux listes.

Aidez les autres à s’inventer

De mon côté, je lis peu de blogs. Je lis beaucoup de livre. Toutefois, dans ce que je lis, j’aime sentir l’empreinte de l’auteur. J’aime voir un style, quelque chose qui claque, quelque chose qui me fasse sourire ou réfléchir, je veux quelque chose qui nourrisse ma réflexion.

Je déteste que l’on m’apporte la solution sur un plateau. J’aime chercher, comprendre par moi-même dans la mesure du possible. J’aime tester, me tromper. C’est par soi-même que l’on comprend mieux les choses, que l’on est à même de les intégrer.

C’est aussi de la sorte que l’on s’approprie le savoir que les autres nous transmettent et que l’on peut s’inventer soi-même et ainsi créer sa propre empreinte.

L’ingrédient magique du blog influent

Tiens, dites, vous n’avez pas remarqué un truc ? Dans ce que j’aime lire ? Non ? Pourtant, ça saute à la gueule. Dans tout ce que l’aime consulter, j’ai envie de trouver la trace d’une émotion.

Hé ouais ! L’émotion. C’est l’ingrédient secret, magique. À votre avis, pourquoi est-ce que j’écris comme j’écris ? Parce que c’est mon « style » ? Oui. Mais ce style, c’est quoi ? Ce sont des mots de tous les jours, des mots qui nous parlent, qui résonnent en nous, c’est notre langage commun.

J’essaie d’y apporter une touche qui est « moi », faite tout à la fois de « rentre-dedans » et d’une véritable « bienveillance ».

C’est aussi « mon style », parce que je n’ai pas envie d’avoir un blog qui parle de faire un blog, influent ou non, comme le font la plupart de mes concurrents. Ma différence commence dans le choix des mots que j’utilise, dans le choix des sujets, et dans la façon de les aborder.

Différenciez-vous !

Dites-moi une chose. Comment allez-vous faire pour faire un blog influent, pour devenir influenceur, si vous n’inventez pas votre propre style ? Si vous écrivez comme les autres ? Si vous traitez les sujets de la même façon que les autres ?

Vous aimeriez plaire au plus grand nombre ? Si vous avez envie de vous vautrer, faites-vous plaisir, c’est votre blog, pas le mien. Il y a un moment que j’ai compris que quoique l’on fasse, quoi que l’on dise, nous ne plairons jamais au plus grand nombre.

Et en plus, nous sommes en France, dans un pays de râleur, dans un pays ou la critique a été élevée au rang de tradition, de savoir-vivre. Si tu ne sais pas défoncer ton voisin, t’es pas un bon français.

L’influence, ce n’est pas plaire à tout le monde

Et vous espérez encore « plaire au plus grand nombre ». Je veux bien qu’il faille rêver, mais là, c’est plus du rêve, c’est pire qu’un fantasme votre truc.

Faites-en sorte de vous créer une solide base de lecteurs. Et pour cela, l’émotion sera votre alliée.

Et pour sortir les émotions, ce n’est pas très compliqué. Allez donc chercher au fond de vous les vraies raisons d’exister de votre blog. Bienvenue au pays des bisounours. Ce pays qu’il est bon de moquer, mais où nous aimerions bien vivre.

Vous allez croiser vos croyances, les choses que vous aimez, ces « trucs à la con », mais qui sont le ciment de votre identité et qui font que vous avez ouvert un blog. Qu’avez-vous à dire, en quoi croyez-vous ?

L’influence, une question de persuasion, de croyances

Et soyez certain d’une chose. Si vous y croyez, il se trouvera d’autres personnes pour y croire avec vous. Ce sont ces gens-là que vous allez devoir chercher pour créer votre socle.

Une fois cela fait, vous pourrez élargir peu à peu vos frontières pour toucher de nouvelles personnes, sans jamais oublier les fans de la première heure. Car ce sont eux qui vous auront porté, ce sont eux, les premiers, à avoir parlé de vous.

Dans la vie, tout est affaire de persuasion, de « vente », de séduction, d’authenticité. Personne n’a envie de se coltiner une pâle copie de quelque chose.

L’influence, c’est ça. Faire un blog influent, ça part de vous. Pourquoi et comment allez-vous influencer les autres. Normalement, vous avez déjà quelques belles pistes à explorer.