Fischer Cédric, PixelSprite – La passion du jeu vidéo

Le jeu vidéo à depuis toujours été une passion dans ma vie, mais c’est resté au stade du loisir. C’est à partir de la fin de mon adolescence, quand j’ai commencé à jouer à des jeux en ligne, que j’ai commencé à m’intéresser à des forums pour discuter avec d’autres personnes autour des jeux que j’aimais. De fil en aiguille, je me suis ainsi impliqué en devenant modérateur sur un des plus importants portail de jeu en ligne, puis par la suite je suis devenu rédacteur. Puis 10 ans après j’ai terminé comme chef de section.

Ne trouvant plus mon compte dans ce que je faisais à ce moment là, je me suis tourné vers des sites indépendants qui parlaient de jeu vidéo, pour y trouver une place de rédacteur. Au final je me suis rendu compte que j’aimais bien faire ça et au fil des mois, je me suis demandé pourquoi je ne me lancerai pas dans la création de mon propre site. C’est ainsi qu’à émerger PixelSprite et que presque quatre ans après on soit encore là.

La principale difficulté d’un tel site, c’est qu’on se retrouve dans un contexte ultra-concurrentiel. Les gros sites d’informations sur le jeu vidéo, comme presque tout le secteur de la presse, souffre d’un gros problème de pérennité. Même si PixelSprite n’est largement pas dans le même cas de figure, puisque qu’on est un site indépendant géré par des bénévoles, cela n’empêche pas qu’on se retrouve dans la même difficulté. Avec une audience qui n’augmente pas vraiment et qui un site qui a du mal à trouver son public.

D’autres problèmes s’ajoutent à cela, mais c’est le souci principal et on tente d’y remédier en travaillant à notre possible sur le contenu du site. Nous avons décidé de faire l’impasse sur l’actualité journalière, en ne faisant plus de news pour l’instant, jusqu’à trouver un meilleur rythme, voir des rédacteurs intéressés par ce genre d’article. Pour finalement nous concentrer sur nos podcast, ainsi que nos articles de fond. Comme les critiques de jeu vidéo ou encore le format vidéo, qui fonctionne plus ou moins bien.

Ce qui nous permet d’avancer, c’est finalement qu’on a beaucoup de plaisir dans ce qu’on fait. Notre satisfaction c’est d’apporter un contenu qui nous plait et qui nous permet d’avancer chaque jour un peu plus. Pour certains domaine on apprend sur le tas, mais c’est tout de même une motivation de voir ce qu’on peut accomplir.
La blogosphère et les sites indépendant dans le domaine du gaming, c’est un cas très particulier. Même si cela peut se transposer à d’autres domaine également.

C’est d’ailleurs pour cela que PixelSprite s’est pas mal détaché du blog personnel, pour se tourner vers un site avec différents rédacteur. La raison est que la blogosphère autour du jeu vidéo commençait à avoir une mauvaise réputation auprès d’un certain lectorat. Beaucoup de blogs ont été créé dans l’unique but de pouvoir profiter du contact facile avec les éditeurs, afin de recevoir des jeux et autres petits cadeaux.

Ce qui n’est fondamentalement pas un souci en soi, à partir du moment que le contenu du blog était de qualité. Mais pour être franc, c’était souvent loin d’être le cas et cela commençait à gangrener notre secteur. Heureusement, beaucoup d’éditeurs ont vite commencé à flairer le problème et ont commencé à réduire leur partenariat avec les blogueurs. Le souci qui en résulte, c’est que certains sont devenus si méfiant, qu’il est devenu difficile de travailler avec eux. Donc c’est devenu un travail de longue haleine de tisser une bonne relation avec eux, mais au final cela aura contribuer à faire un bon ménage dans ce système.

Le secteur du gaming est également dans un cadre très particulier, dans lequel il est difficile de se faire un place, surtout quand on démarre de pas grand-chose. Sur le plan professionnel, c’est un milieu très fermé dans lequel il est presque impossible de percer, sauf en tombant sur les bonnes personnes. Mais heureusement, sur le plan des sites indépendants il est toujours possible de se faire une petite place et c’est ce qui permet à quelques structures de garder la tête hors de l’eau.

Ensuite, pour être un bon blogueur, le discours habituel qu’on entend un peu partout, c’est de faire cela par passion. Mais pour ma part je dirais qu’il faut surtout aimé ce qu’on fait. On peut très bien être passionné par un domaine, mais si l’on aime pas écrire et partager autour de ce thème, c’est peine perdue de vouloir se lancer en tant que blogueur ou rédacteur.

Il faut avoir une certaine rigueur et savoir se faire comprendre. On voit énormément de blog et de site se lancer, en arrivant les mains dans les poches et pensant qu’ils vont tout rafler car ils font cela par passion. Mais cela ne suffit souvent pas.

PixelSprite est devenu pour moi un projet de tous les jours, un quotidien qui fait partie de ma vie. Et c’est l’approche que j’aime avoir quand je me plonge dans quelque chose et je pense que c’est celle qui faut avoir, quand on veut qu’un projet puisse avancer. Le succès n’est pas toujours immédiat mais il se travail et je pense que c’est ce qu’il faut avoir en tête quand on lance un site. Avancer chaque jour un peu plus, votre notre objectif. Il faut essayer des choses et à un moment ou l’autre cela finira bien par réussir.

Vous pouvez visiter le blog de Fischer Cédric en cliquant ici