Créer une formation en ligne

L’art de transmettre son savoir

Dans les formations qui feront de vous un blogueur pro, le grand jeu est de vous inciter à vendre une formation via votre blog. Pourquoi pas ! Après tout, il existe bien un public pour tout et pour chacun d’entre nous.

Le souci n’est donc pas tant la cible, mais bien le « formateur ». Créer un tuto est une chose, monter de toutes pièces une formation et en vivre en est une autre. Malgré tout, le marché est à, et ne demande qu’a avoir des formateurs et des formations de qualité

Le sens du client

Mettre en place un business automatisé à l’extrême, c’est bien. Laisser vos clients se débrouiller tout seul devant leur écran avec vos vidéos, voilà qui l’est beaucoup moins.

Vos clients attendent un peu plus qu’une série de vidéos et un webinar par mois. Ils ont besoin que vous soyez là pour leur répondre.

C’est bien joli de prendre le dernier outil en vogue avec diplôme en fin de module (diplôme qui n’a aucune valeur), pourcentages de progression et tout le toutim. Ah techniquement, c’est bien. Humainement, c’est le néant.

Si vous n’êtes jamais là, ou trop rarement, vos clients ne progresseront pas. C’est un peu con, car le but d’une formation, c’est quand même de progresser. Être là pour faire la vente puis disparaitre six mois, côté blogueur pro, vous avez bien compris l’aspect ramasser l’oseille, en revanche l’aspect professionnalisme, y’a encore du boulot.

Créer sa formation ?

Monter un plan de formation ne se fait pas à la vite. Pour créer “Le Programme”, j’ai passé un temps fou à bosser sur le papier. Par quel chemin faire passer les uns et les autres.

Sachant que chacun possède un niveau de compétences différent, autant vous dire qu’à l’origine, je me suis un peu arraché les cheveux.

Je me suis donc appuyé sur une carte mentale au sein de laquelle j’ai posé tout ce qui constitue le blogging. La carte finale est un vrai panneau publicitaire en « 4 par 3 » ! Là, j’ai pris peur ^^

Il fallait ensuite regrouper le tout aussi logiquement que possible, éliminer le jargon inutile et se concentrer sur des termes qui soient audibles et compréhensibles par tout à chacun. En effet, avoir des clients béotiens en blogging et les noyer sous des tonnes de vocabulaire, c’est un coup à provoquer une vague de suicides. Ce n’est pas le but, j’aime mes clients, je leur souhaite de vivre longtemps et de connaitre la réussite qu’ils recherchent.

La question des compétences

Il fût également un point important. Même si je blogue depuis bientôt dix ans, même si je m’intéresse à tous les secteurs liés à mon activité, il n’en demeure pas moins que je ne peux être expert en tout.

La solution pour distribuer le meilleur contenu possible ? Faire à appel à mon réseau et ainsi offrir des compétences pointues et variées. Je me suis donc mis dans la peau du débutant et je suis parti interviewer des professionnels aguerris et reconnus pour leurs talents.

J’ai donc appris en créant ma propre formation. J’ai aussi noué de nouveaux contacts, élargis mes horizons, je me suis enrichi. Ce fut pour moi une agréable surprise.

Les clients disposent donc d’un large panel de professionnel, ce qui va tout à la fois enrichir leurs compétences, et élargir leurs horizons. Quand vous avez plus d’une dizaine de professionnels qui viennent vous transmettre une partie de leur savoir, vous ne pouvez que grandir.

Le parcours pédagogique

L’autre versant concerne l’aspect pédagogique. Un jour, un formateur m’as dit ceci : « Part toujours du principe qu’ils ne savent pas de quoi tu parles. Ce n’est pas injurieux, et cela va t’obliger à contextualiser, expliquer et mieux transmettre ».

C’est un peu comme le rapport que nous avons avec nos enfants. Si vous souhaitez faire passer un message à votre gosse, que faites-vous ? Bien souvent, nous nous plantons là, debout face au gamin. Nous courbons un peu le dos, et nous le dominons de toute notre grandeur.

Le gosse va se sentir écrasé. Sera-t-il pour autant plus réceptif ? Comprendra-t-il bien ce que nous souhaitons lui dire ? La plupart du temps, non. Il sera surtout écrasé par la crainte. La peur n’est pas un bon vecteur d’apprentissage.

L’astuce va nous demander un petit effort, mais produit des résultats fantastiques. Il suffit de descendre à son niveau pour lui parler les yeux dans les yeux. C’est une marque de respect, de considération. Nous cherchons plus à le dominer, nous le traitons d’égal à égal.

Et s’il faudra malgré tout recommencer plusieurs reprises, la relation est pacifiée, saine, et l’enfant pourra s’épanouir plus sereinement, car il recevra votre message avec plus de calme. Il sera bien plus réceptif.

Dans votre formation, c’est la même chose. N’écrasez pas vos élèves, ne vous vantez pas de vos réussites, ne soyez pas hautain et gardez toujours à l’esprit que ce qui est évident pour vous ne l’est pas pour vos clients, c’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils ont acheté votre formation.

Il va donc vous falloir adapter votre ton. Mais également créer une suite logique à vos modules, tout en faisant des rappels sur les compétences acquises.

La mise en ligne

Une fois vos vidéos prêtes, il faut mettre tout cela en ligne. La première idée, c’est WordPress. Fausse bonne idée. Monter un LMS (Learning Management System) avec un WP, c’est la galère. Je vous passe les détails techniques, mais clairement, ce n’est pas encore au point. Vos clients vont vous maudire.

Passer par des sites de créations de formations ? Ce n’est pas mieux. De ce que j’ai pu tester, je ne mettrais pas un seul de mes modules chez l’un ou l’autre. De plus, les tarifs sont totalement prohibitifs.

J’ai longtemps cherché, déménager, testé avant de trouve LA solution toute simple et évidente. Tellement évidente que j’en étais passé à côté.

Le forum. Le bon vieux forum des familles ! Alors ouais, ça ne vous pas rêver là de suite. Et pourtant, mes clients sur le Kodex sont ravis ! C’est simple, ordonné, rapide et tout est bien rangé à portée de clic.

Votre client arrive, et il toute sa formation à disposition. Sous chaque vidéo, il peut déposer un commentaire, tout le monde peut participer. Vous recevez les notifications des nouveaux messages.

Depuis que j’ai posé le Kodex sur son forum, il n’a plus bougé, et je n’ai que des retours positifs, tant sur le contenu (j’ai de super clients) que sur le contenant.

Un forum est nativement livré avec un système de droits très puissant. Ainsi, vous pouvez élaborer des stratégies d’accès complexes selon votre bon vouloir.

Enfin, vous pouvez librement créer des espaces de discussions, vous pouvez avoir une partie freemium et une premium, ce qui fonctionne assez bien pour attirer de nouveaux prospects, ou décider d’avoir un forum exclusivement réservé à vos clients. En gros, vous pouvez faire ce que vous souhaitez.

Vous avez besoin de réorganiser votre contenu ? Aucun souci ! La flexibilité, les forums connaissent. En quelques minutes, vous aurez renommé, ajouté, déplacé, tout cela avec une facilité déconcertante.

Certains forums sont livrés avec une couche sociale comme Invision Power Board ou Vbulletin, vos clients peuvent avoir un profil, des amis, etc… Pas franchement utile dans mon cas, mais dans d’autres formations, sait-on jamais.

Formation en ligne

Des places à prendre, si vous avez la qualité

La formation en ligne est en vogue depuis quelques années. S’il fut un temps où l’on aurait pu penser à un effet de mode, il est désormais aujourd’hui entendu que c’est un vrai marché qui s’est ouvert.

Pour autant, ce marché est encore en proie à des soubresauts et n’est pas encore tout à fait autorégulé. Ce qui veut dire que ce dernier est encore jeune et que toutes les places sont encore à prendre. Bienvenue sur un marché ouvert.

Alors, créer sa formation en ligne est-ce facile ? Pas si simple en fait. Pourquoi ? Parce que les conseils donnés à vous qui souhaitez vous lancer filent dans tous les sens.

Les plus gros vendeurs, se définissant comme des experts du webmarketing, sont de piètres formateurs. Aussi, la liste des conseils que l’on peut trouver sur internet est pour le moins confuse et a de quoi faire peur.

Lancer son business de formation en ligne

À ce jour, si vous souhaitez vendre quoi que ce soit sur la toile, voici ce que vous devez faire si vous “écoutez tout le monde”

  • Créer des vidéos YouTube
  • Créer des vidéos Facebook
  • Être présent sur Twitter
  • Être présent sur Facebook
  • Être présent sur Pinterest
  • Être présent Instagram
  • Être présent sur Snapchat
  • Être actif sur tous les réseaux précités
  • Faire du live
  • Lancer des podcasts
  • Faire des interviews
  • Être invité dans des interviews
  • Faire de la publicité sur Facebook
  • Être au fait des dernières techniques de vente made in USA
  • Être connu
  • Être reconnu
  • Avoir une mailing-list (money is in the list)
  • Créer un lead Magnet (ebook)
  • Créer un blog
  • Créer des contenus à fortes valeurs ajoutées pour son blog
  • Référencer son blog sur Google
  • Suivre et analyser les statistiques de votre blog
  • Optimiser votre blog en fonction des résultats des analyses
  • Écrire des articles invités sur d’autres blogs
  • Draguer les influenceurs
  • Être réputé pour votre expertise
  • Faire des conférences
  • Assister à des évènements
  • Créer des produits
  • Trouver des partenaires
  • Créer une affiliation
  • Créer un tunnel ou plusieurs tunnels de ventes
  • Écrire sur Medium
  • Écrire sur LinkedIn Pulse
  • Créer un lancement orchestré
  • Oubliez votre vie
  • Consommer de la cocaïne pour tenir le coup

La présente liste n’est pas exhaustive, en cherchant du côté américain, source d’inspiration et de copie des vendeurs français, je pourrais encore trouver des dizaines d’autres conseils à vous énumérer ici.

Bien. Avec ça, y’a de quoi devenir dingue. Et c’est le cas de bon nombre d’entre vous. Dans cette liste, tout fonctionne. Mais tout ne doit pas être utilisé en même temps. Faute de quoi, vous allez vous y perdre, et vous allez aussi y laisser votre budget.

Les experts de la formation en ligne

Les « experts se sont multipliés ces dernières années, et de fait, les conseils qui vont avec se sont également multipliés. Conséquence de tout cela, vous allez de blogs en blog, de vidéo en vidéo, de newsletter en newsletter, et votre cerveau, lui, sature.

Et vous, vous ne savez plus à quel saint vous vouer. Parce que la plupart de ces conseils fonctionnent. Que vous deviez d’abord lancer un blog ou que vous vouliez passer par un chemin bien plus court, ça fonctionne.

Alors, où est le problème ? Ho, il est simple. Une formation doit fonctionner de façon bilatérale. Un formateur transmet un savoir. De l’autre un client attend des réponses à ses questions, ses besoins.

Transmettre un savoir via la formation

Que se passe-t-il donc, pourquoi est-ce que cela ne fonctionne pas ? Parce que sur la formation en ligne, il manque un ingrédient essentiel. Mais pour le comprendre, il faut avoir fait de la formation, en vrai, il faut avoir pris le temps d’échanger avec des personnes qui attendent une solution de vous.

Cet ingrédient c’est l’humain. C’est l’écosystème de tout à chacun, son propre parcours, sa situation actuelle, et ses ambitions. Ces informations vont permettre au formateur de cerner la demande de son client et d’y apporter une réponse adaptée. Voilà, la formation, c’est aussi cela.

À ce jour, les plus grosses formations en ligne ne font pas cela. L’expert webmarketing vend ses vidéos, assure un support minium, et voilà. L’objectif est de vendre, pas de transmettre. Et cette volonté se retrouve dès le premier contact.

Chacun y va de sa promesse chiffrée. Que voulez-vous, promettre une somme rondelette, c’est bien plus puissant que de promettre des compétences.

Inventez autre chose.

Cela remet-il en cause leurs compétences intrinsèques ? Non. Cela remet-il en cause leur éthique et leur « dévouement » pour leurs clients ? Ce n’est pas le débat. Mais la question mérite que vous vous y arrêtiez un instant.

Prendre position sur le marché de la formation en ligne

Pour en revenir à vous, parce que c’est bien là le débat et ce qui nous intéresse vous et moi, la première question à vous poser est de savoir ce que voulez vraiment faire, au-delà de gagner de l’argent. Ça, tout le monde le veut. La question c’est comment et avec qui ? Sans cela, vous allez passer votre temps à changer de « marketeur de référence », à tester toutes les solutions des uns et des autres, et vous n’allez pas vraiment avancer.

Je suis toujours surpris de voir des gens sur Facebook passer d’une formation à l’autre et au fil du temps, toujours se poser les mêmes questions sur le chemin qu’ils souhaitent vraiment suivre et quelle démarche adopter pour atteindre leurs objectifs, quand ils s’en sont fixés.

Marché cherche (vrais) leaders

Il existe aujourd’hui un véritable marché de la formation en ligne. Un marché qui demande des leaders forts, avec une vraie démarche client. Ce qui n’est globalement pas le cas en ce moment.

Vous pouvez occuper une place sur ce marché. Encore faudrait-il avoir un tant soit peu confiance en vous, arrêtez de tirer dans tous les sens et faire le point sur votre situation. Savoir où vous souhaitez aller, connaitre vos atouts pour y parvenir, voilà qui vous aidera.

Sans cela, vous allez encore acheter la formation qui vous propose de gagner 2000 euros, et j’en passe. Ou vous pouvez décider de prendre votre business en main.

Je sais qu’en posant la chose de la sorte, je vous pose un problème. Parce que vous sentez cette insécurité dans votre quotidien, vous aimeriez être certain de faire le bon choix, et surtout, vous voudriez que cela marche.

Mais je sais aussi que si vous continuez à choisir vos formations en laissant vos émotions prendre le pas sur la réflexion vous n’y arriverez pas et vous serez déçu.

Quand vous lisez une page de vente, mettez donc de côté la promesse (de 0 à 2000 euros avec votre blog / en créant votre formation), oubliez toute la « bienveillance » parce que la bienveillance est juste là pour vendre, rien de plus.

Maintenant, concentrez-vous sur ce qu’il reste, le contenu de la formation et le formateur, faites donc des recherches sur Google avec le nom du formateur. Allez donc fouiller sur les page 5, 6 7 des résultats, là où jamais personne en va.

Impliquez-vous dans votre formation

Et je vais vous dire une chose qu’aucun autre vendre n’osera jamais (ou très rarement) écrire : personne ne peut vous le garantir un succès avec votre blog, pas plus qu’un vrai bon référenceur ne peut vous garantir la première place sur Google. En étant foncièrement honnête, je vous dirais que j’aimerais vraiment que cela fonctionne pour chacun d’entre vous. Mais voilà, je sais déjà, tout comme chaque vendeur, que certains vont échouer. C’est ainsi.

Vous êtes sans nul doute des gens très bien, je n’ai pas de doutes là-dessus. Vous pensez sans doute avoir en vous ce qu’il faut pour réussir, et je ne doute pas de votre bonne foi, de croyances. Toutefois, parmi vous, certains vont échouer. Il leur faudra apprendre à tirer les leçons de l’échec, à tirer le positif pour rebondir plus fort.

Alors, je vais vous dire une chose : accrochez-vous. Et quand vous allez décider de suivre une méthode, impliquez-vous pleinement, foncez, oubliez le reste, fermez les écoutilles et consacrez-vous pleinement à votre apprentissage.

En conclusion, cessez de papillonner, choisissez votre formation comme vous choisiriez un prestataire pour votre business, parce que c’est bien cela dont il est question, une fois le programme entamé, concentrez-vous dessus, plongez dedans et allez au bout, sauf si vraiment la formation n’est plus d’actualité, en ce cas, faites jouer la clause de remboursement si elle existe et trouvez un autre programme.

Se lancer dans la formation en ligne

Les étapes, les outils pour votre formation en ligne

Créer une formation et la vendre est à la portée de toutes et tous. Encore est-il souhaitable de ne pas faire n’importe quoi, n’importe comment. C’est ce que nous allons voir dans ce chapitre. 

 

Le programme de votre formation

La première chose est d’établir votre programme. Pour cela, comme souvent, je ne saurais trop vous recommander de travailler sur une mindmap (carte mentale).

L’usage d’un tel outil va vous aider à mettre vos idées au clair. De plus, vous aurez une excellente de vision du programme de formation que vous allez créer à destination de votre public.

Cette première est importante, comme dans tout processus de création d’ailleurs. Meilleur est le départ, mieux se déroule le projet.

Je vous recommande également un papier et un crayon, histoire de noter les points importants pour chaque branche et de ne pas les oublier lors du tournage.

Une fois que vous avez établi votre carte, il faut vous lancer dans l’enregistrement des vidéos. Et là, il va falloir penser à vos clients.

Parce que pour m’être envoyé des heures de formation en ligne, je vais vous dire, les slides, c’est chiant, mais chiant ! Y’a de quoi endormir le plus vaillant d’entre tous.

Le matériel pour monter votre formation

Pensez également au confort auditif, faites l’effort de trouver un micro digne de ce nom. Pas besoin d’investir des centaines d’euros, mais un bon micro USB, à partir de 60 euros, ça se trouve, et tout le monde sera content.

Si vous devez passer 8 heures à suivre une formation avec un son qui crachote, un son un peu aigu, un peu faiblard, ce sera tout, sauf une partie de plaisir.

Il faut déjà faire un effort pour intégrer de nouvelles compétences, si en plus il faut faire un effort pour entendre ce que dit le formateur, ça devenir pénible.

Vous aurez aussi besoin d’un logiciel pour enregistrer ce qui se passe sur votre écran. Vous avez le célèbre Camtasia, mais c’est presque 200 euros. Certes, il fait tout de l’enregistrement à l’édition au rendu final. Vous avez des logiciels mon onéreux comme la suite Aperwersoft, que j’utilise et qui fait bien le boulot.

Pour l’édition, j’ai choisi Filmora, simple, rapide et qui propose plein d’effets très pro. La finition est assez remarquable. Pas besoin de plus.

Un téléphone portable avec un micro-cravate sera également le bienvenu pour quelques plan « face caméra », je vous explique pour de suite.

Réaliser le contenu de votre formation

Parlons un instant du contenu. Si vous ne voulez pas endormir vos clients, varier les plaisirs serait une bonne idée. Ne présenter que votre écran, ça va devenir chiant, surtout s’il ne s’y passe pas grand-chose. La tentation est grande de rester bien cachée pour vous, mais soyez un tantinet pédagogue.

Dans ma première formation, j’ai alterné les plans fixes, les enregistrements de mon écran et les plans face caméras pour « tenir » mon audience en éveil. J’ai aussi incorporé des séquences audio, ainsi, vos clients peuvent vous emporter dans les transports, dans la voiture, au lit le soir (glamour n’est pas ^^).

La variation des contenus permet d’apporter du dynamisme et de la vie à votre formation. Et cela se rapproche (un tout petit peu) de ce que je propose en salle.

Avant de vous lancer dans l’enregistrement par lui-même, faites des essais de son, de lumières (pour les plans face caméra), essayer de poser votre voix, calmement. Apprenez à contrôler votre débit de parole, à respirer. Ces essais vont vous permettre de prendre la mesure de votre rôle.

Ne parlez pas trop vite ou trop fort, soyez zen. Vos clients le ressentent, et votre stress, votre trac peut les atteindre. Vous devez dégager de la confiance et être sûr de votre propos.

À ce stade, vous avez vos contenus, et il va falloir les mettre en ligne. C’est ici que se pose le problème de la sécurité. Si vos vidéos et vos mp3 sont accessibles à tout le monde, vous allez avoir un souci pour faire des ventes.

Stocker les vidéos en ligne

Pour ce qui est du stockage des vidéos, deux options. La première, c’est Amazon S3, un espace de stockage ultra sécurisé. C’est le favori des techniciens. En revanche, si la technique n’est pas votre truc, vous allez finir pendu au bout d’une corde dans votre salon. Ce que je ne vous souhaite pas.

Je conseille donc de vous tourner vers Vimeo. Avec son plan Pro, vous pouvez interdire le téléchargement et la diffusion de vos vidéos sur d’autres sites que le vôtre. Super pratique, facile à mettre en œuvre. En outre, l’intégration de vos vidéos se fait par simple copier-coller.

Nous arrivons doucement vers la fin du truc. Maintenant, il serait bien d’accueillir vos clients quelque part. L’air de rien, ça peut être utile.

Délivrer votre formation

Nous allons donc mettre en place un blog dédié à notre formation, qui sera propulsé par WordPress. Et nous allons lui adjoindre les plugins essentiels.

Sans rentrer plus avant dans le détail, vous pouvez utiliser un plugin d’espace membre et le plugin Wp-CourseWare (un petit bijou) et un dernier plugin pour recevoir les paiements.

Le plugin d’espace membre, c’est qu’il faut éviter que n’importe qui puisse avoir accès à votre formation sans passer par la case paiement en ligne. Sinon, vous serez un peu “marron”.

WpCourseware va quant à lui vous permettre de créer vos cours en ligne de façon rapide et assez intuitive. Il permet également de créer des quizz, des « diplômes », et tout ce dont vous avez besoin pour mettre en ligne une formation. Il vous permet de suivre la progression de vos clients au sein de votre formation.

Pour les fans de WordPress, vous pouvez aussi vous tourner vers des thèmes de LMS ou tout est intégré par défaut. Le souci, c’est que vous allez devoir vous plier à la logique du thème, et là, c’est pas gagner.

Formation en ligne : suis-je assez expert ?

Est-ce que j’ai le niveau pour créer ma formation ?

Puis-je créer ma propre formation en ligne ? Est-ce que j’ai les compétences pour le faire ? Est-ce que je suis crédible ? Suis-je légitime ? Les questions que vous vous posez au moment de passer à l’action sont nombreuse. En creux, c’est le syndrome de l’imposteur qui vous grignote.

 

Puis-je créer ma propre formation en ligne ? Est-ce que j’ai les compétences pour le faire ? Est-ce que je suis crédible ? Les questions que vous vous posez au moment de passer à l’action sont nombreuses. En creux, c’est le syndrome de l’imposteur qui vous grignote.

L’exemple des formations des faux experts

Ce manque de confiance latent est fréquent, vous ne vous sentez pas légitime, pas assez expert pour vous lancer, pour vous assumer dans votre nouveau rôle.

Ce que vous ignorez, et ce que je sais pour avoir vraiment creusé le sujet, c’est que la plupart des « experts » qui vous vendent des formations sur le marketing et le blogging n’en savent pas plus que vous !

En revanche, ils affichent une confiance de façade à toute épreuve, ce qui dans le cas contraire mettrait leur business par terre. Donc, pas le choix, il faut prendre la posture et la tenir.

À votre avis, pourquoi on ne voit jamais ces « formateurs » aux contacts de professionnels du circuit classique ? Ce n’est pas que le débat technique les ennuis, c’est simplement qu’ils n’ont pas le niveau. Donc, là encore, tout est question de posture, style, ça ne nous intéresse pas. En revanche, ils sont volontiers avec des « techniciens » américains qui ne parlent que de ventes.

Pour en revenir à vous, vous devez retrouver la confiance, ne serait-ce que pour avoir un discours assuré, serein et calme face à vos clients. Dans le cas contraire, vos élèves vont le sentir, remettre en cause votre enseignement et donc vous perdrez en crédibilité.

Définir ce qu’est l’expert

En premier lieu, il faut poser ce qu’est un expert. Nous avons deux extrêmes sur la toile. D’un côté, ceux qui prônent les dix mille heures d’expérience pour être reconnu en tant qu’expert.

De l’autre, ceux qui expriment que tout le monde peut être expert, qu’il suffit de savoir une chose de plus que son voisin.

Entre les deux, mon cœur balance. Je ne suis nu pour l’une ni pour l’autre de ces deux visions. Déjà, le terme d’expert m’hérisse le poil.

Si l’on regarde l’étymologie du terme « expert », on voit que c’est celui qui a testé, éprouvé. De fait, plus vous testez, plus vous apprenez, plus vous en savez, plus vous montez en compétences.

À mon sens, c’est bien là le plus important. Dans votre formation, ne vous aventurez pas à transmettre ce que vous ne savez pas. Ça semble évident ? Sachez que pour le fun, il y a quelques années, j’ai acheté une formation référencement naturel d’un vendeur de rêve. Des heures de bêtises ! Tout était faux, archifaux.

Et ça ne gênait pas notre vendeur de proposer ce non-savoir à ses clients. Comme quoi, l’éthique n’est globalement pas la valeur première des marketeurs français.

Je sais que vous ne serez pas tenté par ce côté obscur, et c’est une bonne chose, car pour le coup, votre crédibilité pourrait sérieusement en souffrir, autant que celle de ce vendeur qui aujourd’hui fait son petit business dans son coin, lui qui voulait bâtir en empire.

Manque de compétences = chance

Dans un précédent billet, nous avons vu que créer sa formation à distance est à la portée de tout à chacun, toutefois, sur le contenu, charge à vois de savoir poser vos limites et de ne pas vous aventurer sur des terrains que vous ne maitrisez pas.

Vous pouvez le voir comme un frein, mais voyez-le comme une chance. Voilà une occasion de plus d’apprendre un peu plus, de découvrir, et de créer de nouveaux modules pour votre formation et vos clients.

Faire progresser vos clients, votre produit est une aubaine. Ce sera aussi l’occasion pour vous de créer de nouveaux produits, d’augmenter vos tarifs. C’est tout bénéfice, tant pour vous que vos clients.

Aujourd’hui, ce que vous savez, vous le savez. Personne ne vous l’enlèvera. Ce savoir est-il suffisant pour en faire une formation, vous seul pouvez le dire, vous pouvez en parler avec un coach afin d’avoir un regard professionnel.

Je vous le redis, ce que vous savez, vous le savez. Point. Ayez confiance en votre savoir, en vos compétences. Ne vous comparez aux autres dans le sens « ho, lui, il en sait plus que moi, voilà, j’suis pas légitime ». À quoi cela vous sert-il ? Rien, si ce n’est vous dévaloriser, et vous n’avez pas besoin de cela.

Vous avez besoin de croire en vous, de vous appuyer sur vos compétences, vos clients ont besoin de vous, ils croient en vous. C’est à vous de jouer !

Formation en ligne, ce qu’il faut retenir

Le matériel

  • Logiciel MindMap
  • Un micro usb
  • Un smartphone
  • Un micro-cravate
  • Une source de lumière
  • Un logiciel d’enregistrement de l’écran
  • Un éditeur de vidéo
  • Un compte Viméo Pro
  • Un compte Stripe ou Paypal pour recevoir vos paiements
  • Un blog dédié
  • Un plugin d’espace membre
  • Un plugin de paiement en ligne
  • Un plugin LMS (learning Managment System) comme WP-Courseware

Le formateur

  • Nul besoin d’être un expert au sens strict
  • Faites le point sur vos compétences
  • Si besoin, enrichissez vos compétences (lectures, formations)
  • Ne vous laissez pas gagner pas le syndrome de l’imposteur
  • Posez vos idées sur un plan

Votre formation en ligne en conclusion

Le produit formation se vend bien, c’est indéniable. Il présente des atouts marketing non négligeables. Pour autant, vous vous devez de penser au confort de vos clients et à votre mission de formateur, mettre tout en œuvre pour maximiser les chances de réussite de vos clients.