Laurence Chasseautresor, Les idées du Samedi

Le blog est né il y a deux ans, consécutivement à la création de mon site commercial de vente de chasses au trésor. J’avais vu que toute entreprise du web se devait d’avoir un blog, donc j’en avais créé un sur overblog. Je l’ai peu alimenté pendant la première année, car je ne trouvais rien d’intéressant à dire. Je ne faisais que relayer quelques petites expériences et les infos sur mes produits. Je n’avais aucune ligne éditoriale, et pas trop d’inspiration. J’avais l’impression de parler pour ne rien dire. J’ai beaucoup observé ce qui se faisait dans ma niche, ce qui était couvert et ce qui ne l’était pas.

J’ai ainsi réalisé que je devais considérer mon blog comme un blog “normal” et non comme un sous-produit de mon site commercial. Je lui ai donc trouvé un nom Les idées du Samedi et défini une ligne éditoriale: toutes les idées pour s’amuser en famille. Cela peut paraître vaste mais cela a été un élément déclencheur, et je ne suis plus jamais en panne d’inspiration!

Mon pire problème est de loin quand j’ai décidé de quitter overblog pour mon propre domaine. J’étais en overblog gratuit, des pubs ont commencé à apparaître sans que je puisse choisir le contenu et le jour où une pub pour les préservatifs est apparu en gros sur une page de DIY pour les enfants, j’ai décidé qu’il fallait que je change! Le problème est qu’ils ne fournissent pas le fichier de sauvegarde et je n’ai pas trouvé d’autre solution que de faire des liens manuellement vers chacun de mes nouveaux articles. Ça m’a pris un temps incroyable!

Mon autre problème a été que je ne connaissais pas du tout wordpress et que j’ai donc appris sur le tas, en même temps que les notions de référencement. J’ai donc fait pas mal d’erreurs et j’en fais encore! Mais l’essentiel est de s’accrocher et de ne pas se laisser décourager par les obstacles.

Je suis fière d’avoir réussi à construire un blog qui tient la route, et dont la base d’abonnés croît (lentement d’accord!). Je commence aussi à comprendre comment fonctionnent les réseaux sociaux et le jour où une de mes publis a été vue par 5500 personnes j’étais aussi fière que ma fille de CP qui ramène un “Bravo” en dictée!
J’avoue que je ne m’étais pas posé cette question!

J’aime les rencontres qu’on peut faire grâce au blogging, les découvertes de nouvelles techniques, les échanges enrichissants qui permettent de ne pas être seul(e) face à son écran et servent aussi de se remettre en question.

Ce qui m’agace est que certains blogueurs se comportent comme des divas, à croire qu’ils sont complètement coupés de la réalité…mais je ne lis plus leurs posts et voilà!
La blogo c’est comme dans la vraie vie, il y a des tas de gens sympas et intéressants, avec lesquels les échanges sont enrichissants, et puis il y a des c*ns… J’évite autant que possible cette dernière catégorie, ce qui est plus facile sur le web que dans la réalité!

En premier lieu, avoir l’envie et des choses intéressantes à raconter… et savoir écrire, ce qui ne veut pas dire forcément avoir la plume de Victor Hugo, mais c’est écrire un article structuré, trouver le bon ton. (J’ajoute car je suis un peu maniaque, se trouver un bon correcteur orthographique si on est fâché avec l’orthographe, mais c’est personnel!)

Pour le reste, les réseaux sociaux, le référencement, etc, ça reste de la technique et ça finit (j’espère…) par s’acquérir avec du travail ou en sous-traitant!

J’ai encore énormément de choses à apprendre sur la façon de bloguer, mais c’est un défi particulièrement enrichissant. Apprendre de nouvelles techniques, découvrir des nouvelles façons de fonctionner et échanger avec des gens d’horizons très différents, c’est réellement stimulant! Ce blog en est l’illustration: merci pour tous les tuyaux et pour cet interview!

Vous pouvez visiter le blog de Laurence Chasseautresor en cliquant ici