La machine à vendre, ça marche ?

Le fantasme de l’automatisation qui rapporte

Dans le blogging, il est souvent question d’automatisation et de revenus « passifs ». C’est le « graal » : mettre en place une machine qui tourne toute seule et qui rapporte de l’argent. Et vous voilà libérer du système ! Qui ne rêverait pas de voir « tomber l’argent » sur son compte sans rien faire ? L’idée est sympa n’est-ce pas ? Avoir un blog rentable qui tourne tout seul, comme un grand.

La machine à fabriquer de l’argent sans rien faire

Les méthodes pour gagner de l’argent avec un blog ne manquent pas, mais celle-ci est tellement sympa qu’elle est habillement utilisée par une cohorte de petits voyous vivant à l’étranger (Hong Kong, Malte, Portugal, Angleterre, …), et qui visent à alimenter les fantasmes de néo-entrepreneurs à travers la vente de produits (on dit formation chez ces braves gens) divers et variés.

Hier soir, j’ai supprimé une publicité de mon compte Facebook d’un type français résidant à Malte, dont le QI doit faire concurrence à une moule. Ce brave garçon explique qu’il gagne 1500€ par jour.

Le piège pour blogueur naïf débutant

Bah ouais, en même temps, sur le créneau du « Make Money On Line », 2000€ par moi, c’est has been, faut envoyer du lourd pour séduire le naïf. Et dieu sait que les naïfs ne manquent pas sur la toile.

Le principe est simple : mettre en place « une machine à vendre », et voilà. Au revoir, merci, bonjour les vacances, à nous l’oseille !

Donc, si je comprends bien, la machine, elle fonctionne toute seule, comme une grande. Et même qu’elle s’auto-alimente, plus besoin de la surveiller, plus besoin de lui apporter des prospects. Elle fait tout toute seule.

Je rêvais d’un autre monde, meilleur, pour moi

Déjà, un truc me rend perplexe. Ce type de personnage veut rendre le « monde meilleur ». De quel monde parle-t-il ? Le sien ? À ça, pour sûr, son monde est meilleur. Le type ne s’emmerde pas avec ses clients. Tu achètes, tu télécharges, et si t’as des question, Google est ton ami.

En même temps, si tu montes une « machine à vendre », c’est pour voyager, pas pour t’emmerder à répondre à tes clients.

Le monde meilleur, pour le client, c’est pas pour tout de suite. Bon, en cas de souci, aucune inquiétude, il existe un autre produit à télécharger qui va répondre aux questions. Et si y’a encore des questions, y’a encore un produit qui va répondre aux questions, et si y’a encore des questions, vous l’aurez compris.

L’entrepreneur est là pour vendre, point

Je vois comme un petit souci avec l’automatisation. C’est le manque d’humanité criant et la demande des consommateurs d’avoir des interlocuteurs humains.

Le chat-bot, c’est bien pour des questions de bases, mais ce n’est pas pour tout de suite que ces derniers vont pouvoir remplacer un formateur et comprendre le contexte et la question d’un client.

Oui, il est possible d’automatiser

Toutefois, il est possible de mettre en place des systèmes d’automatisation oui, que cela soit pour les réseaux sociaux, pour les tunnels de vente, pour la rédaction de contenus, il doit même exister des scripts qui vous permettent de lancer une campagne de pub Facebook en fonctions des critères utilisés par le passé.

Je m’arrête un instant et je pense au « sens » du travail. L’un des grands « principes » des voyous qui vous vendent cela, c’est de dire que votre métier n’a pas de « sens ». Aussi, quand j’écoute un peu leurs discours, je cherche le « sens ».

Le sens des euros

Vendre des produits, très souvent une formation en ligne,  en mode automatique, encaisser de l’argent sans rien faire, ne pas fournir de support. Le « sens », il est où ? L’euro est-il un sens ? C’est possible. Aidez-moi : vouloir aider « les autres » sans jamais vouloir rentrer en contact avec eux, ne serait-ce pas « non-sens » ?

L’automatisation est possible. Elle demande tout de même quelques compétences qu’il va vous falloir acquérir.

Scripter un autorépondeur, ça demande un peu de temps. Cela demande aussi un peu de contenu, que vous allez devoir créer.

Créer avant d’automatiser, puis surveiller

Vendre une formation en mode automatique, c’est bien, mais il faut quand même créer la formation.

Ok, je sais bien que le Dieu vivant de tous ces braves gens, alias Tim Ferris a dit qu’il fallait tout externaliser. Heu, vous avez l’argent pour payer vos prestataires externes ? Oui, bien sûr que vous trouverez toujours un sous-traitant (ce qui existait déjà bien avant que Tim Ferris ne rédige sa purge), mais un sous-traitant, ça se paie.

L’éthique du capitaliste

Si vous êtes un grand féru d’éthique, vous pouvez faire bosser un malgache pour 5euros, il sera content, et ça va l’aider à se développer. C’est beau l’éthique à l’heure de l’ultra-capitalisme des vendeurs de formation pour devenir riche non.

Je m’arrête un instant, j’ai une larme qui coule au coin de l’œil, parce que tant de bonté, je ne sais pas vous, mais moi, ça m’émeut. Ah la la, je suis trop sensible.

Le principe de la machine à vendre est simple

  • Publicité sur Facebook
  • Landing page et lead magnet pour capter l’adresse mail
  • Séquence autorépondeur avec plusieurs mails et vidéos
  • Lancement de la vente via un webinar
  • Relances par mail
  • Nouveau webinar
  • Fin de la vente
  • On attend
  • On recommence

Tout ça, ce n’est pas nouveau, c’est du commerce en ligne, ça fonctionne, pas besoin de le démontrer ici.

Ce qui est en revanche intéressant pour le novice, c’est de comprendre l’investissement qu’il va devoir faire. Ah bah oui Marcel, on ne gagne pas d’oseille sans mettre un radis sur la table mon ami. Soit tu paies de ta sueur et de ton temps, soit tu paies sonnant et trébuchant.

Il faut donc un budget pour

  • La publicité
  • Le tunnel de conversion
  • Le logiciel en ligne pour les webinars

Et ce n’est pas avec 20€ de pub que vous allez toucher le gros lot. Pour le tunnel de conversion, soit vous avez un peu de bagage technique et vous pouvez utiliser un simple autorépondeur et quelques plugins (payant) pour WordPress, soit vous passer par des solutions où tout est intégré, et c’est minima 99€ par mois. Pour les webinars, c’est à peu près pareil.

Investir avant d’encaisser

Donc, en plus de votre « formation » à 2000 balles, va falloir encore allonger 500 balles. Vous n’avez pas encore gagné un centime, mais vous êtes déjà bien plus léger côté portemonnaie.

Est-ce que ça en vaut la peine ? Mettre 500 balles pour monter un système de vente en ligne ? Oui. Mais encore faut-il savoir ce que vous voulez vendre, à qui, et comment.

Il est également important de comprendre que l’automatisation demande de la préparation

  • Quel public ?
  • Quels messages ?
  • Quels visuels ?
  • Pourquoi ?
  • Comment ?
  • Il faut préparer la landing page, et ce n’est pas une mince affaire non plus.
  • Il faut préparer le lead magnet également, ce qui demande aussi du boulot.
  • Il faut préparer le produit que vous allez vendre, ce qui prend du temps.
  • Il faudra penser au remboursement des clients mécontent
  • Il faudra penser à ceux qui auront eu des problèmes de téléchargement

L’automatisation va vous dégager d’un certain nombre de tâches, pour autant, cela ne veut pas dire que vous n’aurez rien à faire du tout.

Oui, je sais, je ne vous vends pas du rêve. Mais que voulez-vous, c’est aussi ça aider les autres : leur donner les bonnes informations pour ne pas qu’ils se retrouvent au volant d’une Clio alors qu’ils pensaient avoir achetés une putain de Ferrari.

Pourquoi tant de blogueurs se plantent ?

Quand on vous vend du « rien faire » et que finalement, y’a deux tonnes de boulot, y’a de quoi déprimer. Voilà, c’est ce qui arrive avec tous ces produits miracle. Près de 100% des clients depuis maintenant 5 ans ont laissé tomber, parce que mal informé.

Ho, j’vous rassure, j’suis pas le chevalier blanc de service, j’ai donné ce genre de conneries. Et je sais aussi que l’appel de l’argent facile est puissant. Et puis sauver le monde, c’est trop de boulot. Je me suis fait ma place en étant utile à mes clients et à mes lecteurs.

Ce billet est juste là pour éclairer les personnes saines d’esprit qui se poserait la question de l’automatisation et de « la machine à vendre »

Que retenir ?

  • Quel est votre « POURQUOI »
  • Qui sont vos futurs clients
  • Qu’allez-vous leur vendre
  • Comment allez-vous le vendre
  • Préparez vos publicités
  • Préparez votre landing page
  • Préparez votre séquence mails
  • Préparez votre page de vente
  • Préparez vos webinars
  • Préparez-vous à régler les divers problèmes liés à la vente
  • L’automatisation n’exclut pas le travail