Marketing : Vie de couple, séduction et divorce

Dans la relation, tout commence vraiment avec la vente

La vie de couple et le marketing sont très comparables, à tel point qu’ils suivent des chemins étrangement similaires

Dans la sphère francophone, le marketing, c’est la vente. Et basta ! Vendre, vendre, vendre, et encore vendre, et toujours vendre.

Évacuons, oui ! Il faut vendre ! Mille fois oui. Une entreprise qui ne vend pas, elle crèvera la gueule ouverte dans l’indifférence totale. Tu ne le souhaites pas. Je ne te le souhaite pas. Bien !

Passons désormais au fond de la chose et nous allons prendre le couple pour exemple.

Séduction, drague, le marketing de l’Amour

Alors voilà, tu rencontres la personne (qui te semble être) idéale. T’es là, sous le charme, admiratif. Quoi qu’elle dise, t’es d’accord. Quand elle bouge, tu ne vois qu’elle, tout est beau dans tout ce qu’elle fait, ou dans ce qu’elle dit.

Tu vas donc tout faire pour la séduire, te montrer sous ton jour le meilleur. Tu fais gaffe à ne pas raconter de connerie, tu essaies d’être élégant, prévoyant, attentif.

Avant de passer une soirée avec cette personne, tu prends une douche et changes de caleçon ou de string, quand même, c’est la moindre des choses (tu verras, dans quelques années, tu n’y penseras même plus et tu ne changeras pas de kilote !)

Tu mets du sent-bon sous les bras, tu soignes ton haleine, tu vas porter les fringues qui vont te mettre en valeur, tu vas te pointer à l’heure, bref, c’est le grand soir, comme chaque soir que tu passes avec cette personne.

Le plus beau jour de ta vie (le reste c’est de la merde ?)

Coup de bol, l’intérêt est réciproque ! Et vas-y que ça roucoule, que ça convole. Des mots doux ? En veux-tu en voilà ! Ça minaude, ça papouille, c’est le kiff. À tel point que cela se termine devant monsieur le maire pour le « plus beau jour de (la/ma/sa) vie ».

Cette expression, elle m’effraie. Le mariage, c’est le plus beau jour de ta vie ? Ça en dit long quand même. Parce qu’après, c’est quoi ? Que le mariage soit un beau jour, je suis d’accord. Le plus beau ? Donc, le paroxysme de la relation de couple, c’est le mariage. Avec une telle vision, tu m’étonnes que tant de couples se fracassent au bout de 3-5 ans.

Après ce « plus beau jour », s’ensuit une putain de lune de miel. Là t’es aux anges, c’est le sommet de ces mois/années de séduction.

La fin d’une belle (et fausse) histoire

Retour à la maison. Retour sur terre. Et très rapidement, là, commencent les emmerdes. Plus trop question de changer de caleçon avant de tirer un coup ou de mettre du sent-bon, c’est bon, ça va, cette personne, elle peut t’aimer tel que tu es aussi, c’est la moindre des choses non ?

De ton côté, tu supportes bien ses défauts, qui sont de plus en plus nombreux d’ailleurs. Alors, pourquoi tu ferais un effort ?

Au passage, pourquoi faire des efforts merde, au plumard c’est l’ennui, t’as le droit à des scènes si tu rentres un peu en retard, sans compter les engueulades pour le programme télé ou les questions de fric !

En fait, tu te rends compte que cette personne que tu as aimée, non, ce n’est pas ça, y’a arnaque là. Et en plus, la belle-mère, une casse-couilles de première !

Vient le temps du divorce, inéluctable ! Tu mérites mieux que ce couple à la con ! Et tu ne te prives pas pour le faire savoir à cette personne, autrefois objet de toutes tes attentions les plus tendre, aujourd’hui, véritable boulet que tu te traines. Rassure-toi, en face, elle n’en pense pas moins à ton égard.

Séduire, et détruire au lieu de tenir et construire.

Que se passe-t-il dans la grande majorité des couples ? Les gens font le maximum pour se montrer sous leur meilleur jour, pour cacher leurs défauts, ils font des efforts qu’ils estiment être juste pour séduire l’objet de leur désir.

Une fois acquis, l’attention se relâche, puisque c’est acquis. Voilà bien l’erreur fatale. Rien n’est jamais acquis. Et le service après-vente est tout aussi important que la publicité pour conquérir.

Il est indéniable que l’avant-vente et la vente sont des éléments hautement stratégiques pour la survie de l’entreprise. En revanche, le service après-vente et la satisfaction du client à moyen et long terme le sont tout autant.

En elle-même, la vente n’est pas la partie la plus complexe. Le pus dur, c’est de tenir les promesses que l’on a faites durant la phase de séduction. De les tenir dans le temps.

La phase de séduction, pour un couple heureux durant des années, ne s’arrête jamais à la lune de miel. Séduire, c’est aussi tenir, ses promesses, ses engagements, chaque jour être à l’écoute. Ce n’est pas répondre à toutes les attentes, le marketing ou l’amour ce n’est pas la soumission.

Si tu commences à rompre le dialogue pour te contenter de mails à la con pour expliquer à tes clients que tu as des trucs super à leur vendre alors que t’es pas foutu de répondre à leur critique, à leur demande, là, t’es pas bien.

Tu peux envoyer sur les roses la personne avec qui tu vis, et ne t’étonnes pas qu’elle te rende la monnaie, quand tu vas être sympa parce que tu veux tirer un coup. Tu le vois le parallèle avec la relation client là ?

La séduction qui s’arrête à la vente, tôt ou tard, ça va te revenir en pleine gueule si tu ne sais pas prendre soin de tes clients.

Vendre, c’est très bien. Et ce n’est pourtant pas suffisant. Mais ça, y’a pas grand monde pour vous l’expliquer, malheureusement. Faut dire que balancer qu’il est important de s’occuper de ses clients, ça ne fait pas rêver.

Pourtant, d’expérience, si tu veux durer, va bien falloir t’occuper de tes clients, sinon, la concurrence sera bien heureuse de les récupérer. À toi de voir !