Monétiser son blog

Comment monétiser un blog

En voilà encore un qui va nous promettre la fortune ! Oui, et non. Nous allons voir que le fait de pouvoir monétiser son blog en vendant un produit n’a rien de prodigieux, c’est bêtement mécanique.

Ceci n’a rien d’une fanfaronnade encore d’une manipulation, ni même une incitation à acheter un super produit pour vous rendre riche, je n’ai pas cela en stock. Il n’est pas non plus ici question de la formidable machine à vendre dont je vous parle par ailleurs.

Il existe bien des façons de monétiser son blog de façon directe ou indirecte :

  • Affiliation
  • Dropshipping
  • Publicité
  • Services

Dans cet article, je vais me pencher sur la monétisation de son blog via la vente d’un produit d’informations.

Monétiser son blog ? Une affaire de pourcentage

En fait, gagner de l’argent avec un blog en vendant un produit, c’est un calcul tout simple de pourcentage. Pour obtenir cette somme vous avez besoin tout simplement d’un minimum de trafic de quelques inscrits sur votre mailing et, bien entendu d’un produit à vendre.

Voici le calcul que font les blogueurs en général. Nous allons le faire, et ensuite, je vais vous expliquer pourquoi ce calcul est une erreur, et comment vous devriez faire pour vous en sortir.

L’erreur classique pour monétiser son blog

Petit exemple tout simple : vous visez 500 € par mois pour commencer. Vous vendez un produit à 20 €. Il nous faut donc diviser 500 par 20 pour avoir le nombre de clients que nous devons faire. Ici, le résultat est 25.

Avec notre produit à 20 € pour obtenir 500 € par mois, il nous faudra donc 25 clients. Dans l’absolu, ça ne semble pas déconnant, ni totalement délirant. Mais attendez, ça va se compliquer.

Du bon usage du mailing

C’est là que les pourcentages entrent en ligne de compte et vont nous apporter une meilleure vision de la chose. Si la plupart des entreprises vendent par le biais de la newsletter c’est qu’il y a une raison. La newsletter va servir de filtre.

Nous allons transformer nos visiteurs en abonnés, puis en clients. Pour transformer un lecteur en abonné, il est d’usage de proposer un contenu gratuit à forte valeur ajoutée. Le célèbre “lead magnet”. Certains sont très bon et apporte un vrai plus, d’autres sont à ranger dans la corbeille.

Une question de moyenne

Ensuite, on part du principe que si la personne est intéressée par ce contenu gratuit, elle peut être également sensible au produit payant que nous allons lui proposer plus tard.

En moyenne, le taux de conversion de visiteur en abonné est de 2 à 3%. Ce qui signifie que pour 100 visiteurs par jour, vous pouvez espérer 3 inscriptions à votre mailing, chaque jour.

Autre chiffre à prendre en considération : en moyenne, sur une liste de 100 abonnés, vous pouvez escompter faire 2 à 3% de vente.

Il arrive parfois que ce chiffre grimpe à 5%, voir, dans de rare cas, à 10%. Il est conseillé de miser sur 2 à 3% histoire d’éviter les désillusions.

Alors, monétiser son blog, facile ?

Reprenons notre calcul pour atteindre nos 500 euros par mois en vendant un produit à 20€.

Il suffit de faire un simple calcul de pourcentage vous avez besoin de faire 25 clients donc 25 clients ça représente 2 % de combien ?

  • Pour 25 clients vous allez devoir faire 1250 inscrits sur votre mailing.
  • Ces 1250 inscrit représente 2 % de 41000 visiteurs par mois sur votre blog.

Beaucoup d’argent sans trafic ?

Aïe ! Hé oui, tout de suite, ça fait mal à la tête ! Si vous venez de lancer votre blog et que vous faites entre 10 et 20 visiteurs par jour, il est évident que ce n’est pas demain vous pourrez faire 500 € avec votre blog.

L’idée va donc être de proposer un produit qui va se vendre un peu plus cher afin de revenir à un taux de visiteurs qui soit plus que vous réalisez en ce moment.

Le même calcul, autrement

Pour monétiser votre blog, faisons le calcul différemment. Nous allons partir de votre nombre de visiteurs par jour.

Disons que vous avez 50 visiteurs par jour, en ce cas, 1 inscrit représente 2%. Une inscription par jour, c’est franchement jouable. Vous pouvez même faire mieux et viser 4%, soit 2 inscrits.

Pour obtenir une centaine d’abonnés, il vous faudra entre 50 et 100 par mois. Soit, au pire, un peu plus de 3 mois. Vous pourrez utiliser ce temps pour fabriquer et affiner votre produit.

Sur 100 inscrits, vous pouvez faire 2 ventes. Donc, soit vous vendez un produit à 20 euros, et vous allez gagner 40 euros, soit vous le vendez plus cher, en fonction de l’objectif fixé.

  • 50 visiteurs par jour
  • 1 inscrit par jour, soit 2%
  • 100 inscrits = 2 ventes

Compresser le temps

Vient une autre question : comment faire pour avoir plus d’inscrits, plus rapidement ? On ne va pas attendre 3 mois pour relancer une vente ?

Non, bien entendu. Pour comprimer le temps, vous avez deux solutions : la publicité, et un bon référencement naturel.

  • La publicité permet d’obtenir rapidement des abonnés, mais il faut un budget.
  • Le référencement naturel prend plus de temps, mais il vous apportera de nouveaux inscrits gratuitement, et régulièrement.

SEO ou Publicité ? Fromage ou dessert ?

Faut-il miser sur l’un plus que sur l’autre ? Miser sur les deux ! La publicité est un excellent complément au SEO. Référencer son site, c’est long, c’est frustrant, car il faut plusieurs mois de travail avant de sentir les résultats.

Au contraire, la publicité apporte des résultats très rapidement, si tant est qu’elle soit bien faite.

Nous venons de le voir, même avec un faible trafic, vous pouvez légitimement espérer faire au moins une à deux ventes par mois et atteindre votre objectif.

Le “POURQUOI”, encore et toujours ?

La question est désormais de savoir ce que vous vendez, pourquoi vous le vendez, et à qui vous voulez vendre votre produit.

Je lisais il y a peu chez un confrère qu’un entrepreneur était là pour vendre et puis c’est tout, or je pense que cette vision est au mieux incomplète. Si l’on regarde les grands personnages de notre époque, et je vais faire appel encore une fois à Steve Jobs, pourtant sachez que je ne suis pas un fan d’Apple, si Steve Jobs s’était contenté de vendre et puis c’est tout Apple ne serait pas l’entreprise qu’elle est devenue.

La vrai raison de l’entrepreneur

Il est donc faux de penser qu’un entrepreneur est là pour vendre et puis c’est tout. La question du « POURQUOI » est très importante, quand on parle du pourquoi je le redis à nouveau ici, l’argent n’est pas un « POURQUOI », l’argent est un résultat, une conséquence.

Le pourquoi est une conviction profonde quelque chose qui vous anime qui vous habite, quelque chose que vous avez envie de transmettre autour de vous, c’est quelque chose que vous avez envie de partager au monde, c’est quelque chose dans lequel pour futurs clients vont pouvoir se reconnaître et auquel ils vont avoir envie de croire, et d’adhérer.

Comment vous allez vous différencier

Le « POURQUOI » est votre élément différenciant. Ce n’est pas votre produit qui va vous différencier de la concurrence.

Aujourd’hui par exemple, nombre d’ entreprises fabrique des ordinateurs. Ces ordinateurs ont un peu près de tous les mêmes composant et un design qui se ressemble à peu de chose près.

Qu’est-ce qui va faire la différence ?  Pour la plupart des entreprises c’est le prix, qualité du produit. Une marque comme Apple a su fédérer autour d’elle des fans parce qu’elle avait un pourquoi.

Monétiser son blog, une affaire de convictions

Apple à des fans, le fabricant d’ordinateur comme Dell, ou son concurrent HP, n’ont pas de fans. Ce sont simplement des entreprises qui fabrique des produits.

Ces entreprises ne portent aucune vision, aucune conviction, elles se contentent simplement de vendre des ordinateurs et répondent à la demande d’un marché de masse.

Si demain arrive un nouveau fabricant de PC avec une philosophie nouvelle, une vision, un « POURQUOI » bien établi, alors, Dell et HP seront en mauvaise posture.

C’est pour cette raison que votre « POURQUOI » est important. Votre pourquoi va justifier vos actions et le prix de votre produit.

Nous l’avons vu, monétiser son blog et réaliser un chiffre d’affaires de 500 € avec son blog est possible, même avec un faible trafic. Avec 50 visiteurs par jour vous pouvez tout à fait espérer atteindre ce chiffre, cela n’a rien d’extraordinaire.

Toutefois, vous n’êtes pas seul sur le marché. Vos concurrents sont là. Ils vendent le même produit que vous.

Et ce qui devrait vous différencier, ce n’est pas une question de prix, c’est une question de conviction.

Quelles sont vos convictions profondes ? Pourquoi êtes-vous là ?