3 trucs simples pour trouver l’idée de votre entreprise

Comment trouver la bonne idée ?

Vous souhaitez devenir entrepreneur, vous rêvez d’autonomie, de liberté. Pourtant, trouver l’idée de son entreprise n’est pas si évident que cela. C’est même souvent la croix et la bannière pour y voir clair. Vous planchez dessus depuis un moment, et rien de bien concret n’en sort, ou alors, vous avez des doutes sur vos choix.

Vous êtes étreints par l’angoisse, la peur de vous planter. Il y a tout ce que vous aimeriez faire, il y a le besoin d’être rassuré sur l’avenir, l’envie de prendre un risque, mais le plus mesuré possible. Il y a les perspectives d’avenir actuelles qui ne vous enchantent guère, les éventuels échecs passés qui vous hantent.

Premier pilier : ce que vous savez faire

Cela semble tellement évident, que l’on passe tous à côté ! Que savez-vous faire ?! Vous avez forcément un talent, une prédisposition pour une activité ou une autre. Il y a forcément en vous des qualités que vous n’exploitez pas, ou que vous exploitez mal.

Avant de céder aux sirènes de la gloire et de la réussite, il vaudrait mieux vous poser un moment avec un papier et crayon, et lister tout ce que vous savez faire.

Listez tout, absolument tout, même ce qui vous semble insignifiant, ridicule, inutile. Demandez à vos proches ce qu’ils pensent être vos qualités.

La première chose, c’est que cela vous faire du bien, un bien fou, de voir écrit ce que vous savez faire. Ensuite, l’entendre de la bouche de personnes qui sont importantes à vos yeux va vous doper le moral.

Ceci ne vous coûtera rien, si ce n’est un peu de temps. Et si vous ne vous en sortez pas tout seul, il existe des solutions en ligne pour vous guider dans votre démarche.

Vous pouvez aussi avoir envie d’un changement total, en ce cas, que souhaiteriez-vous faire ? Quelles solutions de formations s’offrent à vous pour mettre en place cette vie nouvelle ?

Il est important de partir de vos désirs et non de vous laisser intoxiquer par des messages extérieurs. En suivant une voie qui ne serait pas un choix fort de votre part, vous en reviendrez tôt ou tard à ce point de départ. Que de temps, d’énergie, d’argent et d’espoirs déçus.

Deuxième pilier : Le Pourquoi ?

Le pourquoi sera toujours présent. Vous aurez beau tourner le truc dans tous les sens, vouloir l’éviter, le pourquoi sera toujours là. Alors pourquoi avoir créer un blog, pourquoi être à votre compte ?

Vous allez me dire, pour gagner plus. Bien ! Bonne réponse ! Pour gagner plus d’argent, pour être libre et indépendant financièrement, pour ne plus être dans la « rat race ». Super ! Vous êtes sur le bon chemin. Mais encore ?

Pour hacker ma retraite, pour m’affranchir du système, pour ne plus être l’esclave de mon patron, parce que monter un business automatisé va donner du temps pour vivre mes passions, pour m’occuper de mes enfants, de ma famille. Parce que l’on peut gagner beaucoup d’argent avec un blog. Là, vous êtes prêts.

Oui, vous êtes prêts. Pour le plus gros gadin de votre vie. Mais pourquoi pas après tout. Si je puis me permettre, dans toutes ces raisons, il n’est qu’une seule chose : l’argent. Alors oui, c’est difficile de résister à des messages qui vous font envie, qui vous expliquent que tout le monde mérite d’être riche.

Toutefois, si vous partez dans un secteur X ou Y pour l’argent, vous allez vite vous emmerder. Parce que, comme le souligne Daniel H. Pink, ce n’est pas l’argent qui nous motive pour de bon. Surprenant ? En fait non.

Ce qui nous motive, c’est une recherche personnelle d’une idée du bonheur, du bien-être, d’une harmonie intérieure, un accord parfait entre nos désirs, nos valeurs, notre quotidien.

Si notre quotidien est le reflet de nos valeurs, qu’il comble nos désirs, alors nous sommes heureux. L’argent en fait partie oui, mais parce qu’il est un « pouvoir ». C’est un moyen, et non une fin. Vous n’avez pas envie d’entendre ce message, je le sais. Vous pensez que l’argent est la solution.

Pourtant, regardez bien attentivement la vie des toutes celles et tous ceux ayant beaucoup d’argent. Que voyez-vous ? Autant de problèmes que vous, voire plus, et en plus gros.

Gagner de l’argent à tout prix, si vous y réfléchissez deux minutes, ce n’est pas ce que vous transmettez à vos enfants. On vous agite un billet sous les yeux, et vous perdez de vue vos valeurs ? Ah oui, c’est tentant d’être un « blogueur à succès », d’être un « entrepreneur libre et indépendant ». Mais tellement indépendant, qu’ils sont terriblement seuls.

Pense pas bête

Vos éduquez vos enfants selon des principes moraux, des valeurs, que vous êtes en train d’oublier au moment le plus important de votre vie. Vous allez embrasser une carrière d’entrepreneur, et vous en oubliez toutes vos valeurs.

Que dirais vous enfants s’ils savaient que vous ne mettez pas en pratique ce que vous leur inculqué ?

Le pourquoi n’est pas financier. Le pourquoi est quelque chose qui réside au fond de vous. À titre d’exemple, voici mon pourquoi, c’est grâce à mon Strength Finder que j’ai mis le doigt dessus.

J’ai toujours opté pour des métiers et des passions au service des autres. J’ai toujours voulu être utile aux autres, sous une forme ou une autre. Je sais avoir des idées, comment les mettre en œuvre et les mener à bien. Je sais trouver les liens entre les uns et les autres.

Au fond de moi, je le savais sans avoir mis les mots dessus. En passant mon Strength Finder, j’ai enfin pu mettre les mots. Et tout est devenu plus clair.

Troisième pilier : Comment

Vous savez ce que vous voulez faire, pourquoi vous voulez le faire. Maintenant, comment allez-vous y parvenir ? Entre le premier jour, et cet instant où vous pourrez vous retourner sur le chemin parcouru pour vous dire « j’ai réussi », il va s’écouler du temps.

Comment allez-vous aller de ce point A vers ce point B ? Il existe une multitude de routes pour parcourir cette route. Vous pouvez aussi inventer la vôtre, celle qui vous convient le mieux.

En ayant conscience de vos qualités (pilier numéro un), en sachant pourquoi (pilier numéro deux), vous partez avec de bonnes chances.

Le comment découle obligatoirement de vos compétences et de votre pourquoi. Sans cela, vous serez comme un poulet sans tête qui se rue sur la première formation pour devenir un « entrepreneur à succès » ou une espèce de « rebelle » qui se pense intelligent, mais qui est bien plus endoctriné qu’autre chose.

Le comment passe dans tous les cas par de l’apprentissage, des tests, des échecs, des remises en question.

Comment ? Déjà, en ayant bien à l’esprit qu’il ne faudra rien lâcher, qu’il y aura des moments de doutes, que tout ne sera pas rose. Que votre capacité à dépasser tout cela vous rendra fier de vous, de votre parcours, vous rendra plus fort, plus brillant encore.

Comment ? En sachant que ce chemin est le vôtre, que c’est à vous de la parcourir, que vous pouvez être accompagné sur cette route, que c’est votre responsabilité d’entrepreneur que faire des choix, que de prendre des décisions, que c’est de la sorte que vous en sortirez grandit.

La liberté, c’est avoir la possibilité de faire des choix. Un entrepreneur n’a pas peur de faire des choix. Un entrepreneur a conscience que rien ne sera facile, mais il a foi en lui, son idée. Il est pété de trouille, mais habité par une force plus grande encore que sa propre peur.

Sachez ce que vous voulez vraiment faire, sachez pourquoi vous voulez le faire, vous trouverez aisément comment le faire.