Le phénomène de la vidéo sur internet

Et pourquoi vous ne devez surtout pas louper le train !

La vidéo va représenter 80% du trafic mondial sur la toile à l’aube de 2019 (source Cisco). Si vous aviez un doute sur l’utilité de ce média, il est encore temps de sauter dans le bon train. Dans le cas contraire, vous allez rester à quai pour mieux regarder le succès de vos concurrents. Remarquez, vous avez le dernier smartphone en vogue, vous aurez de belles vidéos à regarder 😉 

 

Pour le coup vous ne pourrez pas dire que vous n’aviez pas été prévenu. Vous n’êtes pas encore convaincu ? Il suffit de vous coller sur les différents réseaux sociaux pour voir l’importance donnée à la vidéo actuellement. L’accélération est fulgurante.

Pourquoi le marketing vidéo explose ?

L’explosion de la vidéo est liée à plusieurs facteurs. Son usage sur internet n’est pas nouveau. Toutefois, il y a encore peu, pour sortir une vidéo avec une image de qualité, il fallait avoir un bon petit budget à disposition. Sans compter les compétences techniques pour faire le montage.

Enfin, la mise en ligne demandait un bon bout temps, car le débit des tuyaux pour l’upload, ce n’était pas ça. Il fallait être patient, très patient, très, très, très patient.

Avant, ça ramait grave. Mais ça, c’était avant !

L’explosion de la vidéo, c’est d’abord grâce à nos smartphones. Ces petits appareils sont devenus de véritables caméras miniatures hautes définitions qui tiennent dans le creux de nos mains. La qualité des images est au rendez-vous, du moins pour du particulier, du blogueur pro, de la pme / pmi.

Autre avantage, et non des moindres, nos smartphones sortent des vidéos au format mp4, un des standards les plus répandus sur le web. Le mp4 est un excellent compromis entre poids de la vidéo et qualité de l’image. Il suffit amplement pour proposer sa vidéo sur YouTube par exemple.

Le marketing vidéo, c’est dans la poche !

Vous souhaitez montrer les coulisses de votre entreprise, d’un évènement, un simple smartphone avec un micro-cravate suffit amplement de nos jours. Ce qui ouvre des perspectives de communications intéressantes pour toutes les entreprises, sans devoir prévoir un budget de dingue. Hé oui, le marketing vidéo, c’est aussi ça, un smartphone et des idées !

L’upload enfin au niveau

Avec l’arrivée de la fibre, les temps de chargement ont considérablement chuté. Là où vous aviez besoin d’une nuit pour envoyer votre vidéo sur internet, en priant le ciel que la connexion ne saute pas en cours de route, vous avez des désormais des débits montants fiables, stables et rapides.

De fait, envoyer une vidéo de quelques centaines de mégas ne vous prendra plus des heures. Il faut avouer que dans la chaine de production, c’est un sacré gain de temps !

Nous avons donc désormais, des outils pour tourner nos vidéos, et la possibilité de les envoyer plus rapidement sur la toile et grâce au très haut débit (fibre, 4G), le public peut également visionner nos productions sans gêne, là où il le souhaite, comme il le souhaite. Voilà qui déjà nous simplifie la tâche pour diffuser notre message.

La folie du direct

L’évolution la plus notable en matière de vidéo, et j’en parle dans un autre billet à lire ici, c’est l’explosion du direct. Periscope, Facebook, YouTube, tout le monde s’y colle ! Avec des infrastructures qui peuvent désormais encaisser le choc, il est donc possible de relayer un streaming en direct partout dans le monde et de mettre cette technologie à la disposition du plus grand nombre.

Si la qualité des contenus n’est pas encore totalement au rendez-vous (Periscope en est le triste exemple, entre ados en perdition et fausse chaine de télé à la “mode”), il est fort à parier que les mois à venir vont commencer à voir l’émergence de diffuseurs qui vont s’approprier le direct et savoir en jouer pour créer des rendez-vous incontournables.

Le direct est un exercice vraiment différent d’une vidéo enregistrée, montée et diffusée ensuite sur un média comme YouTube. Pas le droit à l’erreur, lien avec la communauté, tout se joue sur le vif. Ça se joue là, maintenant !

Si un direct se prépare, le joli montage, la belle musique, les plans qui servent de remplissage, tout ça, vous ne l’aurez pas. Ce qui compte dans le direct, c’est votre capacité à occuper l’espace médiatique, la qualité de votre discours, le direct recentre sur le contenu.

Ce recentrage sur la qualité du contenu et de l’orateur, c’est aussi ce que le spectateur demande de plus en plus. Si la jolie vidéo bien montée, avec des jolies images, une belle musique continuera de plaire, le manque de contenu finira par lasser le spectateur.

Si vous n’avez pas les moyens de vous payer un monteur et tout ce qui va avec pour créer des vidéos bien léchées, tournez-vous vers le direct, plus impactant, plus vrai, plus nature, et très en vogue (et il risque de le rester un long moment).

Le direct va vous permettre de diffuser un message plus vrai, plus naturel, d’avoir un échange plus direct avec votre public. Cette proximité est de plus en plus recherchée. Je serais vous, je mettrais ma timidité de côté pour commencer à sérieusement penser à ce que je pourrai dire, faire, montrer au travers d’un direct sur internet.

Le web est la télé de demain, il remet les émissions en direct au cœur du débat, ce que la télé a fini par éliminer pour avoir un contrôle total de l’image. Cependant, le public demande et a soif de cette vérité, de cette sincérité. Engouffrez-vous dans la brèche, et gardez à l’esprit que le public est bienveillant auprès de celles et ceux qui savent prendre des risques.

Alors, votre prochain/premier direct, c’est pour quand ?